Pourquoi les influenceurs s'installent-ils à Dubaï ?

Sur les réseaux sociaux, les influenceurs sont de plus en plus nombreux à s'envoler pour Dubaï. Quelles sont les raisons de cet engouement ? Explications.

Par Audrey Morard. Credit photo : INSTAGRAM/CAROLINERECEVEUR |

Sur sa publication Instagram datant du 29 décembre, l'influenceuse Caroline Receveur prend la pose sur un bateau. Le ciel est dégagé, la mer est belle, il fait beau. Le cadre idéal pour un shooting photo destiné à terminer sur le célèbre réseau social. Au second plan, on devine une skyline avec des buldings de différentes tailles. Cette skyline, on la retrouve sur d'autres comptes d'influenceurs. Et cela depuis quelques mois maintenant.

 

 

Sécurité et multi culturalisme 

La skyline en question est celle de Dubaï, située sur le Golfe Persique. Caroline Receveur a d'ailleurs mentionner le nom de la ville dans sa publication. Depuis cet été, l'influenceuse française aux presque 4 millions d'abonnés est installée à Dubaï aux côtés de son époux, Hugo Philip et leur petit garçon de deux ans et demi, Marlon. Avant elle, une autre pointure du monde de l'influence a posé ses valises dans la première ville des Émirats arabes unis : Nabilla Benattia. Des personnalités du monde de la télé-réalité ont aussi cédé aux sirènes dubaïotes comme Jessica Thivenin et son époux Thibaut Garcia du programme Les Marseillais ou encore Jazz et Laurent Coreia au coeur de l'émission la JLC Family. Les deux couples ont d'ailleurs été les premiers à s'installer à Dubaï. 

Pourquoi le petit monde de l'influence décide-t-il de vivre à Dubaï ? Parce qu'ils y ont été invités, bien entendu. De nombreux organismes en charge de la promotion des plus grandes villes et sites touristiques du monde se servent des influenceurs pour vanter l'attractivité de leur région. Mais ici, le nombre d'influenceurs ayant répondu à l'appel est impressionnant. Au delà du soleil, de la rémunération et de l'aura de luxe du pays, sur leur story Instagram et Snapchat, les mêmes raisons reviennent. La ville serait sécurisée, pas de risques de cambriolages ou de mauvais scénarios de ce genre comme ce fut le cas en France par exemple. Autre argument, Dubaï serait un endroit idéal pour les enfants. Les activités y sont nombreuses, la ville est l'endroit parfait pour ouvrir les enfants à d'autres cultures et leur permettre de parler plusieurs langues dès leur plus jeune âge. En l'espace de quelques années, Dubaï semble être devenue le nouveau Bali. Le décor et la culture sont aux antipodes. Dubaï joue la carte du bling-bling et du superficiel, pendant que Bali se veut bohème chic. Deux salles, deux ambiances, mais un même engouement.

 

 

Des avantages fiscaux de taille

Mais derrière ces raisons se cachent d'autres explications. À Dubaï, les influenceurs ont aussi recu de vrais avantages fiscaux. Ils ne paient pas d'impôts ni sur le revenu, ni sur les sociétés. Un avantage de poids pour les influenceurs qui ont souvent le statut d'auto-entrepreneur pour leurs placements de produits. Le prix de l'immobilier se veut beaucoup plus attractif également. Caroline Receveur a vécu pendant quelques années à Londres. La créatrice des marques RECC Paris et Osée avait mentionné en toute transparence sur Instagram l'attractivité des prix immobiliers à Dubaï : "Une maison avec jardin et piscine à Dubai est bien inférieure aux prix du marché en France et encore bien plus inférieure au prix du marché anglais, je vous laisse un jeter un oeil par vous même". 

La ville de Dubaï a donc su parfaitement exploiter le filon des influenceurs. Sur leurs posts Instagram, ils posent souvent sur une plage, à la table d'un restaurant branché et en vogue de la ville. Des images de cartes postales à la pelle encore plus efficaces qu'un catalogue d'agence de voyages. Reste à savoir combien de temps va durer cette hype de Dubaï. 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.