Gault-Millau a désigné les meilleurs chocolatiers du pays

Gault&Millau sort la cinquième édition de son guide des meilleurs chocolatiers belges. Pour l’occasion, le titre de « Chocolatier of the Year » et de « Discovery of the Year » ont été attribué… On vous fait découvrir les heureux lauréats !

PAR HANNA SCHEVENELS. PHOTOS : Unsplah/ Amirali Mirhashe. |

Les fans de chocolat peuvent se réjouir. Comme chaque année, Gault&Millau a mis à l’honneur la crème de la crème des chocolatiers au sein d’un guide qu’on a déjà hâte de découvrir… et qui nous met l’eau à la bouche ! Vous y retrouverez les 133 adresses des meilleurs chocolatiers belges et luxembourgeois. Pour établir cette sélection, et pour notre plus grand plaisir, Gault&Millau a dû se retrousser les manches. Les points qu’ils ont pris en compte ? Avant tout le goût, mais aussi le visuel des gourmandises mises en vente. 

En plus des bonnes adresses, le guide a également récompensé les chocolatiers les plus talentueux de notre royaume. Trois d’entre eux ont été nommés « Chocolatier of the Year » : Benoît Nihant pour la Wallonie, Laurent Gerbaud à Bruxelles et Olivier Willems pour la Flandre. En outre, un nouveau prix a fait son apparition cette année, celui de « Discovery of the Year ». Ce dernier a été attribué à Goût Fou, à Zele, une enseigne tenue par Niels Segers et Justine Lanoo. Petit tour d’horizon des heureux gagnants. 

Benoît Nihant

Benoît Nihant revendique faire du « chocolat haute couture ». Et à juste titre ! Après avoir parcouru le monde à la recherche des meilleures plantations de cacao, c’est au Pérou que le chocolatier a trouvé son bonheur. Avec ce cacao, le lauréat part de zéro et transforme les fèves en un chocolat à tomber par terre. Son produit phare : la praline Le Cœur Samba, un chocolat noir fourré au caramel, au thé samba et au fruit de la passion. Une association remarquable et technique qui fait la signature du chocolatier. Son truc en plus ? Le point d’honneur qu'il place à la durabilité. Pour lui, le respect de l'environnement et de ses planteurs se révèle indispensable. Et ça, on aime !

 

Olivier Willems

Olivier Willems a surpris le jury grâce à son originalité. Sa spécialité ? Les pralines colorées et… surprenantes. Dans sa boutique à Ostende, on trouve des chocolats à la bière, et même au gin. Olivier Willems propose également un coffret de pralines en l’honneur du peintre James Ensor, qui était originaire d’Ostende. Autre petite surprise : dans un élan de soutien aux médecins qui subissent la crise sanitaire, le chocolatier a créé des pralines aux imprimés émoticônes qui portent des masques, un geste qui a plu au jury Gault&Millau. Le chocolatier de talent nous livre qu’il était très surpris par la nouvelle : « C’est un très beau prix pour moi et mon magasin. C’est un véritable honneur de se trouver dans le guide, et je suis encore plus heureux d’avoir été sélectionné en tant que Chocolatier de l’année ». Du début à la fin de la confection, ce chocolatier, accompagné de sa femme, réalise tout entièrement seul. Pour lui, c’est encore une plus belle fierté. En exclusivité, il nous a dévoilé un de ses futurs projets : mêler crevettes et chocolat. Un combo surprenant qu'on attend de découvrir avec impatience ! 

Laurent Gerbaud

Laurent Gerbaud fournit de la grande qualité depuis des années. C’est donc à juste titre qu’il a reçu ce prestigieux prix de meilleur chocolatier de l’année par Gault&Millau. Pour le chocolatier, c’est une merveilleuse nouvelle : « Je suis super content pour mon équipe et pour les clients. On reçoit un bon bol d’ondes positives, c’est très gai, et encore plus en cette période difficile ». Et comme une bonne nouvelle ne vient pas seule, samedi dernier, le chocolatier a  ouvert une nouvelle boutique à Uccle, pour laquelle il a reçu un très bon accueil des clients. Tout sourit donc au chocolatier bruxellois, qui nous livre qu’il s’agit d’une « double bonne nouvelle ». Pour réaliser ses douceurs, il a recourt à des produits bien spécifiques : des belles matières premières, du bon chocolat, très peu de sucre et aucun alcool. Il dit rechercher « l’addiction ». En outre, pour lui, l’origine des ingrédients est d’une importance primordiale. Ainsi, il utilise des fèves de cacao du Pérou, de Madagascar et d’Équateur. Et leur nouveauté cette année : des fèves du Nicaragua. Pour ne citer qu’une seule de ses spécialités, qu’il qualifie même de « tuerie totale », dirigez-vous vers les Gare aux noisettes : une boule de chocolat fourrée d’un praliné réalisé à partir de noisettes du Piémont et de noix de cajou grillées et salées, le tout saupoudré de cacao. Une véritable explosion en bouche ! Parmi ses nouveautés, on notera également qu’hier, Laurent Gerbaud a relancé son projet Home Gourmet, un site de vente permettant aux artisans bruxellois de commander des produits locaux en ligne. À découvrir par ici

 

Découverte de l’année : Goût Fou

Le prix de découverte de l’année, premier du genre, a été décerné au couple formé par Niels Segers et Justine Lanoo. Dans leur boutique à Zele, ces deux chocolatiers passionnés ont surpris le jury par la qualité de leurs produits. Leur spécialité, c’est de transformer des classiques en repartant de zéro. On retrouvera par exemple de la meringue au citron transformée en barre à croquer, comme nous l’explique le guide. Leur produit signature ? Les melo cakes, qu’ils déclinent dans les goûts caramel, framboise, praliné, et même fruit de la passion, mais toujours avec un design original. De quoi retomber en enfance.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.