Odeur, groupe sanguin : pourquoi certaines personnes se font plus piquer par les moustiques ?

Aujourd’hui signe le premier jour de l’été, néanmoins, les moustiques n’ont pas attendu cette date pour sévir. Vous vous retrouvez ainsi avec une dizaine de piqûres et votre conjoint(e), aucune ? Découvrez quelques pistes avancées par des scientifiques.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : PEXELS/ICON0.COM |

Ah ! L’été est enfin arrivé ! À nous les vacances, les sorties à la plage, les couchers de soleil, les longues soirées… mais aussi et surtout les moustiques. Véritable fléau, il nous arrive souvent de couper court à un dîner à l’extérieur, de s’empêcher d’ouvrir les fenêtres ou encore de nous transformer en véritable chasseur pour espérer dormir en paix. Vous avez tout tenté pour éviter leur piqûre ? Et bien sachez que certaines personnes sont plus à même de se faire piquer par les moustiques, malgré tous les stratagèmes.

 

L’importance du groupe sanguin

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, non, le taux de sucre dans le sang n’est pas le premier critère concernant les piqûres de moustiques. Néanmoins, le liquide a tout de même son importance. D’après une étude réalisée en 2004 par une équipe de scientifiques, les personnes appartenant au groupe O auraient plus de chances de se faire piquer par un moustique. La raison ? Il contient plus de protéines que les autres. À savoir que ces dernières sont nécessaires à la reproduction des insectes. A contrario, les personnes de groupe B seraient davantage épargnées.

 

Le rejet de dioxyde de carbone (CO2)

Si le sang peut être la raison principale des piqûres, le CO2 entre aussi en compte. Les moustiques étant attirés par ce composé, les personnes qui transpirent sont donc plus facilement la cible des moustiques. Un conseil : évitez de rester dehors après une session de footing. Aussi, si vous êtes enceinte et que vous avez remarqué que vous vous faisiez davantage piquer que les années précédentes, c’est normal. De nombreuses études ont constaté que les femmes enceintes émettent 21 % de CO2 de plus qu’une personne lambda. Ceci explique cela.

 

La vidéo du jour : 

 

Les odeurs corporelles

Comme vu précédemment, les moustiques vont plus facilement se diriger vers une personne qui transpire, à cause de son émission de CO2. Mais aussi et surtout, à cause de son odeur. Les endroits où les bactéries cutanées se cachent entrent aussi en compte. À savoir, les pieds, les chevilles, les mains ou encore le front. Avec les moustiques, tout (ou presque) est question de molécules, et on ne peut malheureusement pas faire grand-chose contre ça. On sait néanmoins que les insectes seraient aussi attirés par la chaleur corporelle et raffoleraient précisément des buveurs de bières. D’après une étude japonaise datant de 2002, la consommation de houblon provoquerait une augmentation de la température corporelle. D’où cet attrait.

 

Les couleurs sombres

Enfin une bonne nouvelle. Nous pouvons réduire nos chances de nous faire piquer grâce à nos vêtements. Les moustiques voient très mal, mais ils seraient davantage attirés par les couleurs foncées comme le bleu marine, le marron. Au-delà de la couleur, la raison serait due au fait que ces dernières retiennent la chaleur. Ainsi, comme les moustiques sont attirés par les couleurs sombres, pour vos dîners estivaux, préférez les vêtements clairs, voire blancs.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.