Un concept de fleuriste éco-responsable désormais aussi à Rhode-Saint-Genèse

Surfant sur la tendance bio à tout crin, Ness Paternoster qui tenait jusque là Boeket de Fleurs, un e-shop de fleurs éco-responsables, ouvre sa boutique physique. Environnement, fleurs séchées et bio sont au cœur du projet. Focus sur une tendace forte chez nos fleuristes.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : BOEKETDEFLEURS |

Pour de nombreux commerçants, l’annonce du premier confinement a été un véritable coup de massue. Encore plus pour les auto-entrepreneurs. Fleuriste depuis plus de vingt ans, Ness Paternoster fait partie de ceux-là. Alors au lieu de se laisser abattre, elle a décidé de mettre les bouchées doubles pour sauver son commerce Boeket de Fleurs. C’est alors que pendant deux mois, quand le monde tournait au ralenti, elle livrait elle-même ses bouquets de fleurs. En travaillant 7/7 jours sans jamais s’arrêter, le travail a fini par payer. Elle ouvre aujourd’hui sa boutique de fleurs éco-responsables à Rhode-Saint-Genèse.

 

Fleurs de saison et circuit-court

Travailler avec des fleurs, c’est bien. Le faire en respectant l’environnement, c’est mieux. Après avoir été fleuriste, Ness Paternoster est devenue il y a quelques années éco-fleuriste. La jeune femme a ainsi créé un e-shop, Boeket de Fleurs, où elle vend ses créations. Plusieurs magasins bio lui ont également accueilli ses bouquets. Elle s’apprête à ouvrir un fleuriste éco-responsable le mardi 13 avril. Elle n'est pas la première, mais elle s'inscrit dans une tendance forte de nos modes de consommation : consciente de ses responsabilités et des enjeux de durabilité...

Pour créer ses compositions, Ness se fournit évidemment exclusivement auprès de producteurs belges. La fleuriste détient également une pairie où elle pratique le slow flower. Le but est de cultiver des fleurs de saison sans pesticides ; car il faut savoir que la majorité des fleurs vendues chez les fleuristes dits-classiques viennent de l’étranger et affichent parfois un bilan carbone désastreux. Cette méthode déjà adoptée par de nombreux jeunes fleuristes permet aussi de distribuer les bouquets en circuit-court. Ici, on a également fait le choix de ne pas jeter les invendus, mais de les faire sécher pour leur donner une seconde vie. Dernier détail : dans sa boutique, la mousse est bannie car elle contient énormément de pétrole. Enfin, chez Boeket de Fleurs, on évite aussi les emballages, mais si toutefois un client souhaite on vous le réalisera en papier recyclé et recyclable.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.