La Honda e : la « Tesla » des villes

Pour son entrée dans la mobilité 100% électrique, Honda prend résolument le parti de la technologie et du haut de gamme avec son attachante e. Et le résultat est… électrisant!

NICOLAS MORLET. Photo : D.R. |

Brisons d’emblée la glace avec un chiffre : 34.500. C’est le prix de départ, en euros, de cette Honda e. Un tarif supérieur à celui de la Mini Cooper SE, plus puissante, et à celui de l’Opel Corsa-e ou de la Renault Zoé, plus grandes. Mais la petite Honda se moque du rationnel ! Elle joue clairement la carte de l’émotion et du "gadget" technologique hype. Une recette qui fait le succès d’une certaine Tesla ! Dans ses 3,89 mètres de long – soit 10 cm de moins qu’une Jazz – la e peut emmener quatre passagers de taille moyenne, qui embarqueront via les quatre portes.

Le coffre varie de 171 à 571 litres mais le dossier de la banquette d’un seul tenant grève complètement la modularité. Il s’agit là encore d’un choix du designer pour conférer un aspect "divan" à la banquette. Voilà qui en dit long sur l’importance du design dans cette citadine. L’ambiance à bord est plutôt d’inspiration scandinave, avec un meuble de bord épuré et des habillages en imitation bois d’un très bel effet. Honda n’a pas sacrifié la qualité et se démarque nettement de toutes les autres électriques du marché. Un constat auquel participe évidemment la pièce maitresse de cette e : un tableau de bord formé de cinq écrans consécutifs ! Face au conducteur, une dalle de 8,8 pouces affiche les informations de conduite. A ses côtés, deux écrans de 12,3 pouces se chargent de toutes les fonctions multimédias, que ce soit la navigation, l’affichage des flux d’énergie ou bien sûr les fonctions connectées. 

 

Un compromis parfait d'efficacité

Enfin, à chaque extrémité de l’habitacle se trouvent deux écrans de 6 pouces qui renvoient l’image des caméras extérieures (remplaçant de série les rétros !). Un artifice auquel on s’habitue très vite tant leur positionnement tombe parfaitement dans l’angle de vision naturel. La e étant dédiée aux utilisateurs urbains, Honda a fait le choix d’une batterie de capacité modeste. Ses 35,5 kWh promettent 222 km d’autonomie WLTP parfaitement réalistes. Les ingénieurs ont en effet doté cette citadine d’un mode de récupération de l’énergie optimisé lors du relâchement de la pédale d’accélérateur. La décélération est alors très nette jusqu’à l’arrêt complet du véhicule, permettant de se passer complètement de l’usage des freins lorsqu’on l’utilise à bon escient. En désactivant ce mode, la voiture reste en roue libre une fois l’accélérateur relâché, et il est possible de moduler la récupération, et donc la décélération, via les palettes au volant. Et que ce soit en ville ou sur nationale, tout cela est extrêmement efficient et bien calibré, et témoigne de l’efficacité dans la gestion de l’énergie dont fait preuve la petite e. Après plus de 120 km parcourus, notre ordinateur de bord affichait une moyenne inférieure à 17kWh/100km. Et pourtant nous avons pris un réel plaisir à exploiter les 154 chevaux du moteur électrique le plus puissant (une version 136ch est également proposée). Le compromis entre dynamisme et confort est excellent, et le couple instantané du moteur, surtout en mode Sport, transforme cette e en une petite boule de nerf. Sortie en juin prochain.

La Honda e Advance en quelques chiffres

- Moteur : électrique, 154 ch, 315 Nm

- Transmission : aux roues arrière

- Boîte : automatique

- L/l/H (mm) : 3.895/1.750/1.512

- Poids à vide (kg) : 1.542

- Volume du coffre (l) : 171

- Batterie (kWh) : 35,5

- 0 à 100 km/h (sec.) : 8,3

- Vitesse maxi (km/h) : 145

- Autonomie (km) : 222 (WLTP)

- Prix (€) : 37.500

Les plus : 

- Qualité de fabrication

- Gestion de l’énergie/autonomie

- Vraie personnalité

- Comportement efficace et dynamique

Les moins :

- Banquette monobloc

- Tarif très salé

- Poignées peu ergonomiques

- Affichages multiples déroutants

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :