Tout s'éclaire !

En février, on enverrait bien valser ces longues journées d’hiver. La lumière, c’est comme une quête. Et dans ce contexte, bien penser l’éclairage des pièces de vie n’est pas un luxe. Thierry Electeur, consultant en éclairage chez King’s Shops, livre ses conseils pour rebooster son intérieur.
PAR ESTELLE TOSCANUCCI. PHOTOS DR. |

En matière d’éclairage, quelles sont les évolutions significatives constatées ces dernières années ?

Le tout au LED, sans aucune hésitation ! Auparavant, nous travaillions avec de l’incandescent et de l’halogène. Cela fonctionnait très bien. Nous nous sommes tous rapidement habitué aux belles couleurs orange offertes par ces luminaires. Mais l’Europe a décidé de donner la priorité au LED. Chaque année, on restreint le nombre de sources de lumières incandescentes qu’on peut acheter sur le marché. La lumière est plus économique, mais plus crue également, néanmoins, certains fabricants créent des appareils, où la source de lumière est un petit peu plus en retrait, et d’autres travaillent à offrir une lumière plus chaude, mais nous n’y sommes pas encore tout à fait.

Comment créer des ambiances avec ces contraintes ?

Les LEDS sont de plus en plus petits et de plus en plus puissants. Cela permet de créer des gorges lumineuses d’éclairages indirects. On peut donc amener la lumière là où on en a besoin et on se contentera d’avoir une ou deux belles pièces dans la maison, lustre ou lampadaire. Je pense que cela répond aussi à une volonté de dépenser moins d’argent. Il y a 20 ans, on choisissait, par exemple, un lustre en verre de Murano et on jouait sur les déclinaisons, on créait des ensembles. Nous ne sommes plus du tout dans cet état d’esprit. On privilégie des objets design, plus petits, qui s’intègrent dans l’architecture. C’est une question de budget, mais cela permet aussi de se lasser moins vite.

Et en termes de belles pièces, quelles sont les tendances ?

Chaque décennie, il y a toujours une matière de base qui revient. Aujourd’hui on retravaille beaucoup le cuivre. Le designer britannique Tom Dixon a été le précurseur dans le retour du cuivre. C’est un matériau très intéressant. Par exemple, quand l’appareil est éteint, on jouit d’une structure mécanique cuivrée qui donne une impression de luxe et de chaleur ; et lorsqu’on l’allume, le verre est travaillé afin que le cuivre devienne ambré et qu’on puisse voir la source de lumière au travers. Tom Dixon parvient à combiner une création esthétique remarquable sans sacrifier la lumière.

On note aussi le retour du béton, ainsi que le travail combiné du bois et du verre. La tendance est également à l’ouverture de l’éclairage. On travaille avec des réflecteurs pour donner des effets lumineux marqués sur les murs. Cela évite que l’éclairage soit un élément de décoration en tant que tel. On voit de plus en plus d’habitations éclairées uniquement par des bandeaux de LEDS sur des profils. Des grandes lignes droites sur des plafonds et plus aucune suspension, surtout en Flandre. Enfin, il y a chez d’autres clients un engouement pour les pièces vintage, mais une présence moins importante du plastique, qui a perdu son côté chic.

 

Que faire si l’on souhaite créer une ambiance chez soi pour événement particulier sans se ruiner ?

Il existe des ampoules, que l’on met dans les appareils existants, qui permettent, via une télécommande, de créer des ambiances. Ce sont des ampoules dans laquelle il y a plusieurs LEDS, vous avez la possibilité d’avoir des flux de couleur, un blanc chaud, un blanc froid… Cela permet de créer l’ambiance que l’on veut. Si l’on a envie d’un effet feu de bois, c’est possible ! Il suffit d’appuyer sur une touche et on a un flux de lumière qui va varier du plus chaud au plus froid. Il est facile d’avoir chez soi des petites conceptions qui permettent de créer des ambiances. Varier les interrupteurs fait partie des possibilités.

Une ambiance lumineuse réussie, c’est le mélange de plusieurs choses. Si vous ne placez que des spots au niveau du plafond, ça va être plat. Le but est d’avoir des appliques qui vont ramener les lumières vers le haut pour remonter les plafonds à certains endroits. Rajouter une petite lampe sur pied a aussi un avantage. Bref, un ensemble de petites choses différentes va donner du rythme, et cela va sublimer votre éclairage.

Quels sont les pièges à éviter lorsqu’on décide de repenser son éclairage ?

En mettre trop ! Une ambiance réussie est le résultat d’un savant jeu d’ombre et de lumière. Et actuellement, les architectes reviennent à des plans ou il y a moins de structures lumineuses. Ils marquent davantage certains endroits, ils incorporent des lignes graphiques, qui vont être le fil conducteur de la maison. Le fait de pouvoir modifier la puissance des luminaires, c’est cela qui crée l’ambiance.

Tous les jours, on vient me voir avec des photos dénichées sur Pinterest, s’inspirer de photos trouvées sur le Web ou dans des magazines est une belle idée. Cela permet au moins d’avoir un fil conducteur. Un autre élément important quand on construit ou qu’on rénove : il faut penser à l’éclairage bien avant les travaux, car une fois les câblages installés, tout est figé. On peut trouver des pièces de qualité à des prix raisonnables. Enfin ne jamais oublier que le but principal est de se sentir bien chez soi. Cela doit dépasser toute considération esthétique. 

King’s Shops Brussels, 43 Boulevard de la 2e Armée Britannique,
1190 Bruxelles, T. 02 538 42 38, www.kingsshops.be