Comment s’habiller tendance sans succomber à la fast-fashion ?

Il est difficile de ne pas se laisser tenter par les marques de prêt-à-porter les plus populaires. Cependant,  la fast-fashion reste un phénomène aux effets négatifs dans notre rapport aux vêtements. On vous explique comment ne pas y céder.

PAR ZAHRA BENASRI PHOTO: Unsplash @camorin13, @angelabaileyy, @rafaelsaes, @citrusboy/courtesy Tonlé |

C’est quoi la fast-fashion ?

La fast-fashion, c’est la mode produite rapidement, qui se renouvèle constamment mais dont on se lasse aussi prématurément. Apparu dans les années 90, le phénomène est poussé par de grandes marques de prêt-à-porter qui ont rendu la mode accessible et à bas prix. Si l'idée est séduisante de pouvoir avoir régulièrement de nouveaux vêtements, cette mode rapide a conduit à une mode jetable. Le consommateur s’habitue à avoir tout le temps du changement dans sa penderie, sans prendre conscience ni de l’impact écologique ni des conditions de travail des petites-mains qui fabriquent les vêtements qu'il possède.
 

Le côté obscur de la fast-fashion

La production intensive de masse comprend l’émission de milliards de tonnes de gaz à effet de serre. Votre jeans peut faire le tour du monde avant d’arriver dans votre penderie. Connaître l’origine de votre vêtement semble essentiel pour pouvoir prendre conscience de la nécessité de consommer la mode de façon éthique. L’industrie gaspille énormément en tissus et en autres matériaux dans le but de toujours être plus rapide et suivre la tendance.

Un bout de tissu qui ne correspond plus au goût de la saison est jeté au moment de confectionner le vêtement. Tandis que dans la commercialisation certaines marques préfèrent brûler leurs invendus, plutôt que de baisser leurs prix. Pour ce qui est des travailleurs et travailleuses, la demande de vêtements étant plus forte, cela implique qu’ils doivent être plus rapides pour un salaire encore plus bas. L'écologie et les droits humains se cachent derrière nos vêtements d'une manière ou d'une autre. Que faire à son échelle pour consommer la mode autrement ? 

La Slow Fashion, éthique et éco-responsable

Quand on aime la mode, passer le cap entre fast fashion et slow fashion est compliqué. La slow fashion c’est quoi ? C’est tout le contraire de la fast-fashion, c’est une mode de plus petite quantité, mais de plus grande qualité. La consommation de cette mode se veut raisonnée et raisonnable. Souvent les deux problèmes que l’on rencontre lorsqu’on veut s’habiller éco-responsable sont le prix et la tendance.

Heureusement, dernièrement, beaucoup de marques se sont emparées du phénomène de slow fashion pour proposer des vêtements éthiques et durables. La marque cambodgienne Tonlé par exemple, réutilise les tissus inutilisables par les grands fabricants pour donner vie à de nouveaux vêtements uniques et originaux. Qu’est-ce qui nous empêche tant de passer à la mode éco-responsable alors, si nous savons qu’il existe des marques éthiques ? Le prix. En effet, ces marques ne peuvent pas offrir les mêmes gammes de prix que les géants du prêt-à-porter. Mais il y a une alternative, en témoigne l'arrivée d'un nouveau genre d'influenceuses : celles qui prônent le seconde-main.

L’avenir, c’est la seconde main

Les friperies semblent être la solution par excellence. Balayez les jugements que vous pouvez avoir sur les magasins de seconde main, si vous pensez que rien n’est beau et que vous ne trouverez rien à votre taille vous avez tout faux ! La mode c’est surtout aussi le style. Les friperies sont des merveilles accessibles financièrement qui peuvent rendre votre style unique ! Diana Leeflang et Juliet Bonhomme, les deux jeunes femmes influenceuses font la promotion de la seconde main comme  arme de mode pour s’habiller tendance. 

Pour Juliet, Bruxelloise de 23 ans, la difficulté du seconde main, c'est de ne pas toujours des vêtements à sa taille. Mais la jeune fille use désormais d'astuces pour y remédier. Quand un pantalon ne correspond pas à sa taille, elle le fait reprendre chez un couturier de son quartier, ce qui ne lui coutera alors que quelques dizaines d'euros. Finalement, le pantalon qu’elle a trouvé sera pile dans la tendance et son geste lui permet de contribuer à la vie des commerçants locaux.

Pour Diana, youtubeuse de 24 ans venant des Pays-Bas, qui était une grande consommatrice de fast-fashion, elle a trouvé l’aubaine dans les magasins de seconde main. Dans une de ces vidéos, elle explique qu’en tant qu’influenceuse c’est de sa responsabilité de promouvoir une consommation en accord avec l’environnement.  Quand on voit leurs outfits sur instagram, on se dit clairement qu’il est possible d’être éco-responsable et stylé de façon unique ! 

 

 

 

 

 

Les avantages de la Slow Fashion

En agissant pour l'environnement et pour l'éthique, vous faites des économies. C'est un fait, acheter vos vêtements sur des sites de seconde main ou des friperies sera d'un moindre coût. D'un point de vue esthétique et mode, vous façonnez votre style pour lui donner une allure unique. Si la slow fashion aide la planète, elle est également une aubaine pour votre porte-feuille et votre sens de la mode. Alors, qu'attendez-vous pour l'adopter ? 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :