Huit crèmes solaires qui respectent les océans

On l'attendait avec impatience, et le voilà enfin : le soleil est de la partie depuis ce week-end et encore pour plusieurs jours. Et qui dit soleil, dit crème solaire. Saviez-vous que cette dernière est un fléau pour l’environnement ? Découvrez huit lotions pour bronzer de façon éthique.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : PEXELS/PUBLICDOMAINPICTURES |

Dès lors que les premiers rayons de soleil arrivent, la crème solaire devient notre meilleure amie. Grâce à elle, on évite les coups de soleil et ainsi, des journées entières de souffrance. Seulement si elle nous protège, elle pollue aussi les océans. Chaque année, ce sont donc 25 000 tonnes de crème qui se diffusent dans l’eau. L’écran solaire est ensuite absorbé par les coraux perturbant ainsi leur reproduction et leur cycle de croissance. Ils finissent par blanchir, et donc, mourir. De manière générale, la crème solaire perturbe la vie sous-marine. Et même si vous ne vous baignez pas, les pulvérisations de crème parfois hasardeuses atterrissent dans le sable et finissent donc par être emportées dans les océans. Face à ce constat, certaines marques ont décidé d’agir en proposant des produits respectueux de l’environnement.

 

Comment choisir sa crème solaire ?

D’abord, sachez que la crème solaire parfaite n’existe pas. En règle générale, les écrans classiques sont aussi dangereux pour l’environnement que pour nous. En effet, la plupart contiennent des perturbateurs endocriniens et des substances cancérigènes. En appliquant sa lotion, on pense ainsi être protégé, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Les crèmes solaires fabriquées à partir de l’octocrylène et l’oxybenzone sont donc à éviter. Depuis quelques années, le marché a vu arriver l’écran solaire minéral. Il contient généralement du dioxyde de titane et/ou d'oxyde de zinc. Ces deux minéraux sont présents dans la nature. Néanmoins, ils sont souvent contenus en nanoparticules et selon plusieurs études, cette forme aurait des conséquences néfastes sur l’écosystème et notamment sur le plancton végétal. Difficile de s’y retrouver… Afin de respecter au mieux les océans, il est donc préconisé de choisir une crème solaire avec un filtre minéral contenant plutôt des microparticules, plus grosses que les précédentes. Cependant, pour être sûr de n’avoir aucun impact sur l’environnement, le mieux est encore de se mettre à l’abri du soleil.

 

La vidéo du jour :

 

Sélection de huit crèmes solaires qui respectent les océans

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.