Huit lieux incontournables à découvrir en Islande

Depuis peu, l’Islande a rejoint la liste des pays en zone verte. Ce qui en fait une destination de choix pour cet été. Terre de contrastes, stations thermales naturelles, culture unique au monde, etc. voici où se rendre pour tomber sous le charme de cette terre de glace et de feu !

Par Margau Gonzalez. Photo by Matt Palmer on Unsplash. |

Cette année, pour vous, il est inconcevable de refaire une croix sur vos vacances ? On vous comprend. Seulement, par les temps qui courent, la vigilance est de mise. Alors on évite au maximum de se tourner vers des destinations ultra-touristiques, qui grouillent de monde. Préférez plutôt les endroits calmes, tels que l’Islande. Vous vous verriez plus visiter ce pays en hiver ? Et bien, détrompez-vous car l’été est sans conteste la meilleure saison pour visiter la terre de glace. À partir de juillet, les routes rouvrent et l’île peut donc être découverte de fond en comble. De plus, le soleil ne se couche qu’à 23h, vous pourrez donc profiter des paysages magnifiques qu’offre l’Islande. Certes, les aurores boréales ne sont pas visibles, mais le soleil de minuit l’est, et le spectacle est tout aussi extraordinaire.

Les chutes de Dettifoss

C'est certainement l'une des plus belles choses à voir en Islande et qui valent le détour malgré sa situation quelque peu isolée : sous la brume qui s'élève à des centaines de mètres dans le ciel se trouve la Cascade de Dettifoss, soit la plus puissante chute d'Islande et même d'Europe. Dettifoss est en effet une chute d'eau de 44 mètres de hauteur et de 100 mètres de large, avec un débit d'environ 500 m3 en été. C'est dans le nord du pays, plus précisément à l'est du lac Myvatn dans le canyon de la Jökulsá á Fjöllum et entre les chutes Selfoss et Hafragilsfoss que vous la trouverez lors de votre visite.

 

 

 

Les cascades de Seljalandsfoss et de Skógafoss

L'Islande est connue pour être le royaume des chutes d'eau, on en retrouve d'ailleurs à tous les coins de l'île. La preuve en est avec ces deux autres cascades à voir absolument. Moins puissantes que celle de Dettifoss, elles n'en restent pas moins très impressionnantes. Les chutes de Seljalandsfoss s’élèvent à 65 m de hauteur. Ce qui subjugue le plus, ce n’est pas sa puissance, mais bel et bien le fait qu’on puisse passer derrière. On a alors l’impression que l’eau tombe de nulle part : sensations garanties. La cascade de Skógafoss se situe à quelques kilomètres de là. Un peu plus petite - de 5 mètres - ses 25 mètres de largeur lui donnent tout de même un aspect massif et impressionnant. Si lors de votre visite dans le sud du pays, la brume s’installe, le spectacle ne sera que plus beau.

 

 

Le canyon de Fjaðrárgljúfur

Situées au sud-est de l’île, ces gorges offrent un décor spectaculaire. La hauteur des parois est très variable de même que leur espacement. Parfois, elles se rapprochent, ce qui rend le canyon assez étroit. Le niveau de l’eau varie autant que celui des parois. Par moments, la profondeur atteint 100 mètres. À d’autres endroits, vous pourrez voir que l’eau s’est reculée. Un sentier facile d’accès permet de longer ces gorges de deux kilomètres et vous emmènera jusqu’à la cascade de Mogarfoss. Attention toutefois à ne pas quitter le chemin balisé : le terrain peut être très glissant et dangereux.

 

 

Le lagon glaciaire de Jökulsàrlón

Jökulsárlón signifie littéralement "lagune du glacier". Et ce n’est pas un hasard. Au centre de l’île, des blocs de glace se détachent du plus grand glacier, le Vatnajökul, et du Breiðamerkurjökull, et atterrissent dans le lac de Jökulsárlón. La glace navigue sur l’eau et finit parfois par s’échouer sur la plage de sable noir. Le contraste de couleurs est alors saisissant. Cet endroit est surnommé "la plage des diamants" tant les blocs sont nombreux et que leur aspect donne l’impression de gros bijoux. Par chance, vous pourrez peut-être apercevoir quelques phoques qui s’y baladent.

 

 

Les plages noires de Vík

Les plages les plus emblématiques du pays sont sans aucun doute, celles à quelques kilomètres de Vík. Leur particularité ? Le sable noir. La plus belle d’entre elles est Reynisfjara. Si son sable en est pour beaucoup, ce n’est néanmoins pas la seule raison. Les colonnes de basalte de la montagne Reynisfjall servent de décor à cette plage et en font un paysage extraordinaire. Ces colonnes forment une pyramide est donnent l’impression qu’elles ont été taillées par la main de l’homme, tellement leur découpe est régulière. Face à celles-ci, dans l’eau, se dressent aussi plusieurs roches immenses. Si ce cadre donne extrêmement envie de se baigner, cette pratique est fortement déconseillée en raison du fort courant.

 

 

Les geysers à Geysir

Comme son nom l’indique à Geysir, on trouve des geysers. D’ailleurs, ces derniers s’appellent comme cela grâce au lieu. Cette attraction est incontournable. À l’ouest de l’Islande, les touristes viennent donc admirer ces jets d’eau chaude jaillissant du sol. Ce phénomène tout à fait naturel est dû à une forte activité géothermique. Néanmoins, le plus connu, Geysir, ne jaillit que deux à trois fois par jour. Alors que Strokkur, se trouvant sur le même site, se réveille toutes les cinq à huit minutes ! Les gerbes d’eau peuvent atteindre une hauteur de 20 mètres de haut.

 

 

Le Landmannalaugar

Landmannalaugar est pour beaucoup, le paradis de la randonnée en Islande. Situé au sud de l’île, le site s’adapte à tous les niveaux. En effet, on y trouve plusieurs sentiers balisés menant à des balades de quelques heures ou des treks sur plusieurs jours. Là, de nombreux paysages différents se mélangent. Le lieu est en réalité une immense plaine abritant des sources d’eau chaude, un lac, des champs de lave et bien évidemment, des volcans. Oui, "des", car Landmannalaugar est une région volcanique. Pour les personnes souhaitant s’y aventurer plusieurs jours, un refuge (très prisé) est accessible à condition de s’y prendre à l’avance.

 

 

Le cercle d’or

Le cercle d’or regroupe trois sites naturels. Le lieu rassemble certes beaucoup de touristes, mais il vaut le coup d’œil. On y trouve d’abord le parc national de Thingvellir, le seul site historique d’Islande inscrit au patrimoine de l’UNESCO, et où se tenait le Parlement islandais du 10e au 15e siècle. Ses paysages sont variés entre les montagnes, les plaines, l’herbe verdoyante et le lac qui s’y faufile. Thingvellir est aussi le lieu de rencontre entre les plaques nord-américaines et eurasiennes. La faille de Silfra offre d’ailleurs une plongée sous-marine exceptionnelle. Le second lieu du cercle d’or est Geysir. La troisième et dernière étape du cercle d’or est l’une des chutes d’eau les plus spectaculaires d’Islande : Gullfoss. La cascade se divise en deux colonnes d'eau de 32 mètres de haut et lorsque son débit est au plus fort, en été, 140 m³ d'eau par seconde se déversent alors dans le vide.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.