Le Cluttercore, la nouvelle tendance contre la dictature du rangement

Ceux qui rechignent rien qu’à l’idée d’entendre les mots « tri » et « organisation » vont être ravis d’apprendre que la tyrannie du rangement est derrière nous : désormais, ce sont les bordéliques qui ont le pouvoir…du moins, c’est ce que le réseau social Tik Tok essaye de nous faire comprendre. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Brina Blum on Unsplash. |

Le Cluttercore, vous connaissez ? Si vous n’en n’avez pas encore entendu parler, c’est probablement que vous ne passez pas encore assez de temps sur le réseau social Tik Tok. Derrière cet anglicisme, on retrouve le mot « Clutter », qui signifie « désordre », et « core », qui fait référence à « l’essentiel ». Un nouveau style de vie qui semble gagner du terrain sur les réseaux sociaux, et faire de l’ombre au CottageCore, la dernière tendance esthétique qui a fleurit sur la toile, prônant ici un décor qui idéalise la vie de cottage, et qui se caractérise par une vie où la nature, les animaux et l’ambiance bucolique prédominent. Les adeptes du Cluttercore, quant à eux, vivent dans des lieux plus « humains » qui vont à l’encontre du minimalisme et de la dictature du rangement. 

Un désordre ordonné 

Exit donc les intérieurs aseptisés, ici, on assume son côté bordélique, le chaos de ses pièces de vie et surtout on s’y sent bien. Du lit défait aux étagères encombrées de livres, en passant par l’accumulation de plantes sur les appuis de fenêtre, les multiples objets et bibelots qui recouvrent votre bureau et les murs couverts de cadres, le cluttercore apparaît donc comme un pied-de-nez  au désencombrement, mais n’est pas pour autant associé directement au désordre. Sous le hastag #cluttercore sur TikTok, on retrouve des vidéos récoltant plusieurs millions de vues montrant tout type d’intérieur, s’inspirant parfois des chambres des teenagers américaines, parfois de la décoration victorienne où l’accumulation d’objets et les objets vintages font partie des standards. 

En images, découvrez à quoi ressemblent les décors "cluttercore" :

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sometimes Gladys surpasses Cyndi, Naomi, Kate etc. But then we remember she's a cat. *swipe*

Une publication partagée par K N I T C H I N G S (@knitchings) le

 

 

 

Se sentir bien chez soi

 

 

En fait, pour résumer, le cluttercore serait le pire cauchemar de Marie Kondo et à l’inverse de sa théorie du rangement, montrerait surtout que certains objets peuvent nous rendre heureux : de la vieille collection de théières qui a pris la poussière sur une étagère, aux fleurs séchées et plantes grasses qui ornent tous nos espaces, le fait de les avoir autour de nous nous permettrait de nous sentir en sécurité. Une tendance qui a émergé surtout auprès des Millenials sur les réseaux sociaux et qui, dans un contexte où nos maisons sont devenues notre seul et véritable refuge, nous permet aussi de nous sentir bien chez soi sans que notre intérieur ne ressemble pour autant à une couverture d’un magazine déco.  Elle permet aussi aux bordéliques de déculpabiliser et de se sentir à l’aise une bonne fois pour toutes dans leurs intérieurs encombrés.  De quoi ne plus redouter les visites impromptues ! 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.