Les matériaux écologiques s'invitent dans nos habitacles

De plus en plus de constructeurs utilisent des plastiques recyclés et des plantes pour remplacer l’actuel plastique, trop polluant, que l’on retrouve un peu partout, des sièges au tableau de bord.

Par Laurent Zilli. Photo D.R. |

On n'y pense pas souvent, mais le "bilan carbone" d'une voiture va bien au-delà de ce qu'elle consomme sur la route. Ce qui pèse aussi beaucoup sur ce bilan, c'est la quantité de plastique utilisée. Tableau de bord, panneaux de porte, sièges… On en trouve partout.

La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus, les constructeurs utilisent des plastiques recyclés. Et pas seulement pour refaire encore du plastique : comme pour nos pulls en Polar, la fibre des sièges auto est de plus en plus souvent fabriquée à partir de bouteilles en plastique, mélangées ou non à d'autres déchets valorisés, comme des restes de ceintures de sécurité par exemple.

La voiture vegan

Aujourd'hui, les constructeurs vont plus loin en s'intéressant… aux plantes ! Résine d'écorce d'agrume, fibre d'eucalyptus, "pissenlit russe" et autres sont activement étudiées pour leur faculté à remplacer le pétrole dans la fabrication de matériaux automobiles.

Mais la plante qui a le plus d'avenir dans nos voitures est celle que l'humanité utilise depuis des millénaires : le chanvre. Les technologies actuelles permettent en effet de transformer sa fibre en "plastiques" naturels. Les avantages environnementaux sont multiples : ces plastiques sont 100% recyclables, ils sont plus légers et contribuent donc à réduire la consommation, et la plante consomme du CO2 pour pousser.  De quoi étonner les détracteurs de la voiture dans vos prochaines conversations.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :