Pandora renonce aux diamants naturels pour des pierres synthétiques

Par souci écologique et éthique, Pandora abandonne les diamants naturels. Le plus grand bijoutier au monde souhaite se tourner vers des pierres synthétiques.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : PEXELS/TRANSTUDIOSPHOTOGRAPHY & VIDEO |

L’extraction des pierres précieuses est un acte extrêmement polluant. De plus, les conditions de travail des miniers ne respectent pas les droits de l’Homme. Le bijoutier danois Pandora a ainsi annoncé qu'il arrête la vente de bijoux fabriqués avec des diamants naturels. La nouvelle collection sera d’abord commercialisée au Royaume-Uni puis, un peu partout dans le monde dès 2022.

 

Des pierres identiques

Il y a un an, Pandora annonçait que d’ici 2025, tous ses bijoux allaient être réalisés en or et en argent recyclés. La semaine dernière, la marque a une nouvelle fois montré son engagement écologique en proposant des produits fabriqués à partir de diamants créés en laboratoire. Alexander Lacik, PDG de Pandora, assure : "les diamants créés en laboratoire sont identiques aux diamants extraits, mais cultivés dans un laboratoire plutôt qu’extraits d'une mine". "Ils ont les mêmes caractéristiques optiques, chimiques, thermiques et physiques et sont classés selon les mêmes normes connues sous le nom de 4C - coupe, couleur, clarté et carat", poursuit-il. Si d’apparence, ils ont tout pour plaire, la fabrication des diamants en laboratoire est gourmande en énergie. Pandora affirme que sa nouvelle collection a été réalisée avec 60 % d'énergie renouvelable. Le bijoutier souhaite atteindre les 100 % en 2022.

 

Des prix moins élevés

Dans son communiqué, Pandora affirme vouloir que les bijoux en diamant soient accessibles à un public plus large. Seulement si la marque a pris cette décision, c’est aussi car le coût de production d’un diamant synthétique est moindre. Elles seraient un tiers moins chères selon Alexander Lacik. Afin de proposer des produits abordables, le joaillier a lancé Pandora Brilliance, une collection réalisée avec des diamants créés en laboratoire. Dans un premier temps commercialisée au Royaume-Uni, elle comprend des bagues, des bracelets, des colliers et des boucles d’oreilles. Les prix débutent à 250 € et vont jusqu’à 1 290 € pour une bague à 1.00 carats. À noter que généralement, les prix pour le même bijou varient entre 2 500 et 4 000 €.

 

D’autres marques ont aussi fait ce choix

Pandora n’est pas le premier joaillier à s’essayer aux pierres synthétiques. En 2017, Swarovski a dévoilé sa première collection de bijoux en diamant éthique à Cannes. Baptisée Atelier Swarovski Fine Jewelry Collection, elle comporte des pierres fabriquées en Californie et en Allemagne. Aujourd’hui, la marque réitère l’expérience pour certaines de ses collections.

Maty, l'enseigne de bijoux petits prix a aussi fait ce choix en 2018 et également celui de la transparence. En effet, sur son site internet, le joaillier affirme qu’avec ces bijoux, les coûts de production sont réduits, et donc "le prix du diamant synthétique est 30 à 50% moins élevé que celui du diamant naturel. Cette différence varie en fonction de la taille, plus elle est importante, plus la différence de prix l’est aussi". La collection de diamants synthétiques est toujours accessible.

Depuis cinquante ans, Burma utilise des saphirs, des rubis et de l’émeraude de synthèse. Depuis peu, le bijoutier a choisi d’utiliser cette technique pour les diamants. La marque propose la collection "Enlacé" et d’autres bijoux réalisés à partir de diamants synthétiques.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.