Prise de poids, digestion : cinq idées reçues sur le fromage passées au crible par une nutritionniste

Le fromage est l’un des ingrédients les plus appréciés. En raclette, dans une salade ou sur des pâtes, le fromage trouve sa place sur nos tables. La nutritionniste Eléonore de Richecour nous aide à décortiquer le vrai du faux sur ce produit laitier incontournable.

Par Audrey Morard. Credit photo : Pexels/Alexy Almond |

Le fromage fait-il grossir ? 

A l’instar du chocolat, on se pose souvent cette question à propos du fromage : “fait-il prendre du poids ?”. Eléonore de Richecour, nutritionniste à Bruxelles, nous donne des éléments de réponse : “Le fromage fait prendre du poids s’il est consommé en trop grande quantité, comme n’importe quel aliment. Il faut garder cette idée en tête : c’est la quantité qui fait le poison. Quelques morceaux de feta dans une salade par exemple ne vous feront pas prendre 1kg”. En revanche, si une personne cherche à perdre du poids, notre experte recommande de limiter sa consommation de fromage à 2 ou 3 portions par semaine.

Le fromage, plutôt le matin ou le soir ?

On met souvent en avant la teneur en protéines du fromage. Il en contient, certes, mais, on retrouvera davantage de protéines dans 100g de poulet, de poisson, d'œufs ou encore de soja. Et sans les graisses saturées du fromage ! Il est donc préférable de le consommer au petit-déjeuner ou à midi. Il est également recommandé d’éviter de trop grandes quantités de fromage, particulièrement le soir. “Une raclette ou une fondue le soir, avant de dormir n’est pas l’idéal, surtout pour la digestion. En revanche, un morceau de mozzarella ou de parmesan avec des légumes ne devrait pas poser problème.” 

 

 

Le fromage aide-t-il à la digestion ? 

Du point de vue digestif, le fromage n’est pas toujours bien toléré. Il contient du lactose qui nécessite une enzyme appelée ‘lactase’ pour être digéré. Cette enzyme, présente chez les nourrissons, disparaît presque totalement lors du sevrage: elle décroît en moyenne de 90 % à 95 % au début de la petite enfance. La consommation de produits laitiers, y compris le fromage, à l’âge adulte peut donc entraîner diverses réactions selon la tolérance de chacun” explique Eléonore de Richecour. Conséquence ? Il y a des risques de ballonnements, d’inflammation de la peau (acné), des intestins mais aussi des problèmes digestifs, qui peuvent varier selon les individus. “Nous n’avons pas tous la même manière de réagir” souligne la nutritionniste.

Faut-il favoriser le fromage de chèvre au lait de vache ? 

Au lait de vache, au lait de chèvre ou de brebis, les fromages sont divers et variés. Certains sont-ils plus digestes que d’autres ? “J’observe que les fromages à base de lait de chèvre ou de brebis se digèrent mieux que les fromages à base de lait de vache. Le fromage de brebis étant plus riche en matières grasses que celui au chèvre, j’ai tendance à conseiller ce dernier”. Concernant la teneur en lactose, comment cela se passe-t-il ? “Les fromages à pâtes dures comme le gouda, le parmesan, le comté, ont une teneur en lactose qui est très faible. Ils sont donc plus digestes et mieux tolérés que les fromages plus crémeux tels que le le cottage cheese, la ricotta ou encore le fromage frais”. 

 

La croûte se mange-t-elle ?  

Même si on a tendance à l’enlever, la réponse de notre experte est nuancée : “Les croûtes de fromages à pâtes fleuries (camembert, brie, chèvre, …) se mangent et sont bien souvent appréciées des amateurs de fromage. Les croûtes de cire ou plus exactement de paraffine que l’on peut retrouver sur le gouda, sont en revanche à éviter. Quant à celles des fromages à pâte pressée cuite, comme le comté, l'emmental ou le parmesan, elles peuvent être consommées malgré leur faible intérêt gustatif". Dans le doute, mieux vaut séparer la croûte du fromage avant de le consommer “même si les intoxications alimentaires sont rares, si vous avez un doute, je vous recommande de l’enlever. Il est également vivement déconseillé aux femmes enceintes de consommer la croûte du fromage” conclut notre experte.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.