Quatre romans sur le lâcher prise et la reconquête de soi

Certaines personnes ressentent le besoin de lâcher prise pour mieux se recentrer sur qui elles sont réellement. Sur ce qu'elles veulent au fond d'elles. Cette envie a fait l'objet de plusieurs romans. Autobiographique ou fictionnel, tous nous interrogent sur notre rapport à nous-même pour mieux avancer.

Par Audrey Morard. Credit photo : Unsplash/Kinga Cichewicz |

Tout quitter d'Anaïs Vanel 

"Un jour, j'ai acheté un Berlingo. J'ai mis quelques cartons dans le coffre et je suis partie. J'ai pris la route comme ça. Après une journée de boulot, comme on part en week-end. J'ai dit au revoir à tout le monde". Anaïs Vanel commence son roman avec ces phrases. Un jour d'automne, elle décide de tout quitter. Son travail, ses amis, sa vie parisienne. Avant de partir pour de nouveaux horizons, la jeune femme travaillait dans une grande maison d'édition dans la capitale française. Cette vie ne lui convenait plus. Elle a alors décidé de partir pour les Landes et nous raconte cette nouvelle vie qui va la réconcilier avec elle-même. Sorti l'année dernière, Tout Quitter est un magnifique roman sur l'audace et le courage de mener la vie qu'on a toujours voulu mener au fond de soi.

L'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas Kennedy 
 

 

En 1997, l'auteur américain Douglas Kennedy sort ce livre qui retrace le parcours d'un homme à qui tout semble réussir. Du moins, en apparence. Sa vie professionnelle est accomplie, il est marié et père de famille. Mais au fond de lui, le personnage principal rêve d'autre chose. D'une autre vie, plus palpitante, plus explosive. Sa passion pour la photographie va le pousser à changer d'identité, de projet, de ville. Pour vivre sa vie. Le roman de Douglas Kennedy a été adapté au cinéma en 2010 par le réalisateur de La Famille Bélier, Éric Lartigau. Romain Duris prêtait ses traits à cet homme qui est allé au bout de son envie. 

Derrière le mur coule une rivière de Saverio Tomasella 
 

Estelle, le personnage principal de ce livre, est une femme qui contrôle tout : sa vie, son travail, le nombre de calories ingurgitées chaque jour. Elle ne tolère aucune erreur, ne s'autorise aucun faux pas, même chose pour sa fille et son compagnon. La vie d'Estelle est maîtrisée. Ses interrogations, ses doutes, son envie de toujours bien faire la mènent jusqu'à l'épuisement. Jusqu'au jour où sa voisine, Bea, âgée d'une soixantaine d'années, débarque dans son quotidien bien rangé, où rien ne dépasse. Une rencontre qui va bouleverser son existence et l'aider à ne plus être dans le contrôle. Derrière le mur coule une rivière est un roman qui se lit facilement où chaque chapitre est un conseil pour enfin lâcher prise. 

Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle 
 

Jonathan se balade dans les rues de San Francisco. Sa promenade se déroule normalement, jusqu'à ce qu'une femme arrive vers lui pour lui lire les lignes de la main. Cette dernière devient livide, le futur de Jonathan s'annonce sombre. Bouleversé par cette nouvelle, le personnage principal décide de reprendre sa vie en main pour mieux sortir de sa routine et explorer de nouveaux horizons. Jonathan se lance dans une folle aventure ponctuée de nombreuses rencontres et d'expériences qui vont changer sa vision de la vie, mais surtout la sienne. Pour l'anecdote, ce roman de Laurent Gounelle est basé sur des expériences scientifiques réelles qui mettent en lumière les relations entre les individus.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.