Quelles sont les nouvelles tendances amoureuses apparues avec le confinement ?

Avec le confinement, de nouvelles pratiques amoureuses ont émergé. Partenaire de confinement, rupture par appel vidéo, le coronavirus a bouleversé notre rapport à l'autre et à l'amour. Tour d'horizon de ces nouvelles tendances.

Par Audrey Morard. Crédit photo : Unsplash/Everton Vila |

 

Gabriel García Márquez a écrit L'amour au temps du choléra en 1987. Depuis le mois de mars, une nouvelle version de ce classique de la littérature a émergé : l'amour du temps du coronavirus. Avec la Covid-19, les histoires d'amour ont vacillé. Certaines se sont faites, défaites, d'autres se sont reforcées. Des couples télétravaillent dans la même pièce, d'autres vivent sur deux continents différents. Certains ne se supportent plus, tandis que d'autres ont plus que jamais besoin l'un de l'autre. En neuf mois, de nouveaux termes amoureux sont apparus pour tenter d'expliquer les variations du sentiment amoureux à l'ère du confinement. 

Le corona cuffing : se trouver un partenaire de confinement

En raison du coronavirus, des personnes se sont retrouvées seules sans le vouloir. Un isolement contrait et forcé. Certains acceptent la solitude, pour d'autres, cette situation se révèle plus compliquée. D'où la nécessité de se trouver un partenaire de confinement. Le corona cuffing est librement inspiré du winter cuffing. Le principe de cette pratique ? Trouver une personne avec qui passer son hiver, collé serré devant un bon film ou une bonne série, le plaid sur les épaules, le chocolat chaud à la main pour pousser le cliché à son maximum. Ici, l'hiver se transforme en coronavirus. Avec le corona cuffing, l'objectif est de partager son quotidien avec une personne pendant tout le confinement. Pour les amoureux qui viennent de se mettre en couple, cette pratique amoureuse est l'occasion de tester leur compatibilité, leur complicité et se rendre compte s'ils sont vraiment faits l'un pour l'autre. Attention, vivre avec une personne que l'on connaît depuis peu a ces avantages et ces inconvénients, on découvre les bons et les mauvais côtés de la personne. 

Le zumping : la rupture par appel vidéo

Il y a encore un an, les ruptures avaient lieu en face-à-face dans un appartement ou dans un café. Évidemment, certaines ne prenaient pas le temps de se déplacer et mettaient un terme à la relation par sms. Plus rapide, mais moins courageux. Avec le coronavirus, une nouvelle manière de rompre a vu le jour : la rupture par visioconférence. On appelle cela, le zumping. Cette expression est la contraction de deux termes : Zoom pour l'application de visioconférence très utilisée par les télétravailleurs et dumping qui signifie larguer en argot anglais. Cette expression a vu le jour grâce à Julia Moser, une journaliste américaine basée à Los Angeles qui a publié en avril dernier sur son compte Twitter le message suivant : "Suis-je la seule à m'être faite plaquer par Zoom ?". Un tweet liké plus de 60 000 fois. Le journal britannique The Guardian s'est intéressé au sujet et a fini par imaginer l'expression zumping. Voyons le bon côté des choses, il y a au moins la possibilité de voir celui ou celle qui nous quitte ou qu'on s'apprête à quitter.

 

 

Le maskfishing : la séduction sous le masque

Avec le confinement, pas facile pour les célibataires de faire de nouvelles rencontres et de trouver un potentiel nouveau partenaire. Les possibilités de sortir sont rares, et quand il faut sortir, il faut se munir de l'accessoire devenu indispensable à notre quotidien : le masque. Le masque est à l'origine d'une nouvelle tendance amoureuse à l'ère du Covid : le maskfishing. Le principe ? Paraître plus attirant que nous le sommes en réalité, selon la récente définition du Urban Dictionnary. Une pratique très présente sur les applications de rencontres. Des personnes publient délibérément des photos d'elles masquées pour ne pas se montrer sous leur vrai visage. Le maskfishing peut faire sourire au premier abord, mais il se révèle plus complexe. La personne adepte de cette pratique ne se montre pas sous son vrai visage, mais surtout la relation ne part pas sur des bases honnêtes. À méditer pour les prochaines fois où vous vous rendrez sur Tinder, Happn ou Fruitz. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.