Et si l’alcool que vous buviez influençait votre état d’esprit ?

Des chercheurs ont étudié l’effet de certaines boissons alcoolisées sur nos émotions. Selon ces derniers on se sentirait plus confiants en buvant des spiritueux et plus détendus quand on boit du vin.

Par Tiffany Sales. Photo : Pixabay. |

Une enquête internationale publiée dans le British Medical Journal a étudié l'effet de certaines boissons alcoolisées sur nos émotions. Pour les besoins de cette étude, les chercheurs ont interrogé de manière anonyme pas moins de 30.000 personnes, âgées entre 18 et 34 ans, et originaires de 21 pays différents, sur leur consommation d’alcool et les émotions qui y sont associées. Et les résultats sont pour le moins surprenants.

Il semblerait en effet que certaines boissons alcoolisées soient directement liées à des émotions particulières. Pour près de la moitié des personnes interrogées, le vin (53%) ainsi que la bière (50%) auraient un effet relaxant tandis que les spiritueux donneraient un sentiment de confiance en soi (59%), d’énergie (58%), voire donneraient l’impression d’être plus sexy (42%). A l'opposé, seuls 18% des buveurs de bière sentent monter leur sex-appeal en sirotant leur breuvage houblonné…

Emotions à gogo

Si les spiritueux nous inspirent confiance en nous et énergie, ces derniers seraient toutefois plus susceptibles de réveiller des émotions négatives telles que la colère ou la tristesse. Ainsi, près de 47% des participants avouent se sentir « malades », 30% agressifs, 27% irrités et 22% malheureux. Alors que seulement 2% des buveurs de vin blanc déclarent devenir plus agressif et 10% plus triste.

Autres résultats marquants, près de 60% des consommateurs de vin rouge et 39% des amateurs de bière disent se sentir fatigués après avoir bu.

Une analyse plus approfondie de ces résultats a démontré que les hommes étaient plus susceptibles de dévoiler un sentiment d’agressivité, contrairement aux femmes plus enclines à la tristesse par exemple. Enfin, les émotions aussi bien positives que négatives seraient également liées à l’âge des participants ou encore leurs antécédents scolaires. 

La consommation d’alcool est également plus susceptible d’être liée à des sentiments de relaxation et de fatigue lorsque celle-ci prend place à la maison. 

Une étude qui a ses limites

Notez aussi que l’étude présente tout de même quelques limites. Cette dernière a fait appel à un groupe de volontaires. Ce qui pourrait exclure certaines personnes susceptibles de prendre des drogues et de boire de façon problématique. L’étude ne tient également pas compte des éventuels mélanges ou de la quantité d’alcool consommée. Enfin, il se pourrait que certaines émotions déclenchées soient liées à un contexte social ou émotionnel précis et non directement à l’alcool.  

Une chose est certaine toutefois pour Matt Field, professeur de psychologie à l'Université de Liverpool, les spiritueux sont plus susceptibles de rendre les gens plus agressifs que d’autres boissons alcoolisées.  

Les résultats complets de l'enquête : http://bmjopen.bmj.com/content/7/10/e016089