La folie des culottes menstruelles

Plus confortables, meilleures pour la santé, pour notre planète et même pour notre porte-monnaie, les avantages sont nombreux quand on évoque les culottes menstruelles. Depuis quelques mois, elles font un carton et les marques sont toujours plus nombreuses à proposer de nouveaux modèles à tel point qu’aujourd’hui de plus en plus de femmes optent pour cette alternative. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Huha Inc. on Unsplash. |

Evoquer l’hygiène féminine reste un exercice périlleux dans notre société. Mais peu à peu, le tabou du cycle féminin et des règles semble se briser et désormais les marques s’en emparent pour proposer des produits plus adaptés. Dernière invention en date ? Les culottes menstruelles. Après la cup qui a largement fait parler d’elle ces derniers temps, les culottes menstruelles apparaissent comme une véritable révolution et semblent même détrôner toutes les méthodes de protection intime. Il s’agit ni plus ni moins d’une culotte qui absorbe le flux des règles grâce à une membrane planquée dans la doublure du tissu, sans que l’on ait recours à d’autres protections hygiéniques tels que les tampons ou serviettes.

Esthétique, confortable, et efficace, elle s’enfile comme une simple culotte et elle se fait oublier durant 12 heures, puisqu’elle est capable de retenir le sang durant autant de temps. Elle ne se contente pas d’être ultra-absorbante, elle est également imperméable et inodore. Autant d’arguments qui ont su convaincre toute une génération de l’adopter.  Car la culotte menstruelle, en plus d’être jolie, est surtout pratique. Contrairement aux coupes menstruelles qui demandent à être vidées environ toutes les 4 heures, les culottes menstruelles peuvent se garder toute la journée. L’aspect économique est aussi non négligeable : la culotte menstruelle s’utilise à l’infini ou presque, sa durée de vie étant tout de même limitée à 5 ou 7 ans selon le modèle choisi. Et quand on sait qu’en moyenne une femme utilise 10.000 tampons et serviettes hygiéniques jetables au cours de sa vie, soit environ 100 à 150 kg de déchets, la culotte réutilisable a de quoi convaincre les âmes écolos. 

Des dessous nouvelle génération 

Lancée aux Etats-Unis en 2014 par la marque Thinx, la culotte menstruelle arrive en France en 2017 avec la marque Fempo. Chez nous, on la voit véritablement arriver sur le marché en 2020 et depuis, l’offre s’est décuplée et on peine à savoir laquelle choisir. Toutes ont été conçues grâce à une technicité innovante qui empêche les fuites et promet un confort optimale. En coton biologique, en matière synthétique ou en bambou, voici deux marques qui font fureur. 

Le meilleur rapport qualité-prix : BLINX

 

 

Créé fin 2018, la marque française BLINX propose plusieurs modèles de culottes adaptés à chaque type de flux. Leur culotte d’une épaisseur de 2 mm se compose de trois couches différentes avec chacune un rôle bien défini : la première est drainante, la deuxième en coton absorbe et la troisième couche est imperméable.  Elles sont fabriquées à partir de coton certifié Oeko-Tex Standard 100 et sont proposées de la taille 36 à la taille 54. S’il faut en moyenne compter 30 euros la culotte menstruelle, BLINX propose régulièrement des offres et actuellement, il est par exemple possible de se procurer un lot de trois culottes à partir de 64,95 euros au lieu de 89,95 euros.  

Les plus élégantes : Moodz

 

 

Egalement certifiées Oeko-Tex Standard 100, les culottes de la marque Moodz sont fabriquées à partir de coton, de bambou et d’élasthanne. Ici, les culottes se déclinent selon quatre modèles pour satisfaire toutes les envies et souligner toutes les morphologies : dans sa version classique disponible en noir avec un élastique doré, version shorty en noir plumetis, en taille haute ou super taille haute. Côté prix, comptez 32 euros pour la culotte classique flux moyen, et jusqu’à 39 euros pour les flux les plus abondants. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.