Pourquoi vous ne devez surtout pas jeter votre convocation électorale ?

Après avoir accompli votre devoir civique en votant, il peut être tentant de considérer votre convocation électorale comme un simple document de plus à jeter. Grossière erreur.

Par Camille Vernin, Photo : D.R. |

Ce dimanche 9 juin 2024, tous les citoyens étaient appelés aux urnes pour les élections européennes, fédérales et régionales. Pour rappel, en Belgique, le vote est obligatoire pour tous les citoyens âgés de 16 ans ou plus. Ce jour-là, vous vous êtes rendus avec votre carte d'identité et votre convocation électorale dans le bureau de vote le plus proche de chez vous et avez accompli votre devoir de citoyen. 

La méthode STAR, la technique pour ranger sa maison avec seulement 5 cartons :

40 à 200€ d'amende 

Seul bémol, vous avez peut-être jeté ou perdu votre convocation depuis. C'est une règle que beaucoup de votants ignorent, mais le SPF Intérieur rappelle chaque année qu'il est important de conserver sa lettre de convocation jusqu’à trois mois après le scrutin. Pourquoi ? Parce que votre convocation électorale, tamponnée ou signée par le bureau de vote, constitue une preuve officielle de votre participation aux élections. 

Bien que la Belgique ait un système de vote obligatoire, il peut arriver que des erreurs administratives se produisent. Conserver votre convocation peut servir de preuve en cas de contestation ou d'erreur dans les registres électoraux. Cette preuve est particulièrement importante si des sanctions pour non-participation sont envisagées. En effet, en Belgique, vous risquez une amende de 40 à 200 euros si vous décidez de ne pas aller voter, sans motif valable. Si vous n'avez pas conservé la preuve que vous avez bien voté, c'est à de tels montants que vous vous exposez. On conserve donc précieusement sa convocation tamponnée comme preuve précise et indiscutable de notre présence au scrutin.

Ne manquez plus aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.