Que faites-vous ce week-end, Blanche ?

La chanteuse belge, confinée en famille, sort son premier album, Empire. En attendant de pouvoir le faire vivre sur scène, elle rêve de terrasses, de restos, de cinéma… et occupe le temps devant des séries ou sur son vélo !

Par Sigrid Descamps. Photo Marie Wynants. |

Depuis deux mois et demi, les journées se suivent et se ressemblent. En temps normal déjà, j’ai du mal à faire la distinction entre le week-end et la semaine car vu mon métier, je travaille tous les jours. A la différence près que le week-end, c’est d’habitude le moment où je peux voir mes amis, qui sont tous à l’université. On passe alors l’après-midi au jardin, à parler de tout et de rien, ou on sort le soir, on va boire des verres – j’aime beaucoup L’Atelier en ville, au Sablon, par exemple. Des choses simples en somme, mais qui me manquent terriblement pour le moment. 

Culture Club

Au début de l’année, avec un groupe d’amis, nous avons monté notre Culture Club. L’idée était de nous fixer chaque semaine, de préférence le week-end, une activité culturelle tous ensemble : une exposition, une pièce de théâtre, une séance de cinéma… Le confinement a brisé notre élan. Mais là, les musées ont rouvert. Et j’espère qu’il en sera bientôt de même pour les autres lieux culturels. Je rêve de remonter sur scène, mais aussi d’aller voir des concerts le samedi soir, même dans un bar ; pour écouter de la musique live, tout simplement !

En selle

Durant le confinement, je me suis beaucoup baladée, à pied et à vélo. J’ai ainsi emprunté la promenade verte pour aller jusqu’à Halle. Avec à l’arrivée, une dégustation de glace sur la place (rires). Avec le vélo, c’est super car on peut vite se retrouver loin, passer subitement d’un coin à l’autre, de la ville à la campagne, de la forêt au bord de l’eau. Je suis allée me promener aussi quelques fois du côté de l’hippodrome de Boitsfort. Et surtout, moi qui ai une légère tendance à la fainéantise, j’ai désormais pris pour habitude d’effectuer tous mes déplacements à pied ou à vélo.
 

 

 

Accro aux séries ?

Honnêtement, j’ai bien évité l’addiction (rires). Mais j’ai quand même profité du confinement pour regarder enfin How I Met Your Mother, un classique à côté duquel j’étais passée à l’époque, très cool. Et surtout, j’ai découvert une Websérie française incroyable, sur Youtube : La vie douce. C’est particulier, d’un réalisme déconcertant. Je l’ai découverte à un moment où j’avais un coup de mou et elle m’a fait un bien fou !
 

Brunch en famille

Le dimanche, en général, c’est brunch en famille. J’habite dans le centre de Uccle et tous les dimanches matins, il y a un marché, où mon papa – moi, j’avoue, je suis une lève-tard (rires) – va chercher de quoi nous préparer un repas de roi. Quand je me lève, la table est remplie de tas de bonnes choses à manger. Comme j’adore manger, c’est pour moi un bonheur ! J’ai d’ailleurs hâte de pouvoir retourner au resto ! Mes établissements coups de cœur sont le syrien My Tannour –heureusement, ils assurent les livraisons durant le confinement ! - et l’italien Aglie e Olio. Et aussi, Poké House, qui venait justement d’ouvrir une de ses enseignes près de chez moi. Je crois qu’avant le confinement, j’y suis allée trois fois en une semaine ! J’y cours dès qu’ils rouvrent leurs portes.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :