Que faites-vous ce week-end Patrick Weber ?

Homme de médias, de lettres, il monte sur scène avec un spectacle autour d’un de ses dadas : l’Histoire. Dernière ligne droite avant le jour J, avec une fin de semaine aux accents italien, anglais et évidemment, belge.

PAR SIGRID DESCAMPS. PHOTO D.R. |

La migliore pizza

Vendredi soir, il y a de fortes chances pour que vous me croisiez chez Al Bacio. Je passe ma vie entre Bruxelles, Paris et Rome. Je suis profondément amoureux de l’Italie et je suis intransigeant sur la qualité d’une pizza. Cette pizzeria a ouvert ses portes il y a quelques mois près de chez moi, rue Américaine. C’est tout petit, les patrons sont originaires des Pouilles. Leur pizza est à tomber par terre !

Petits bouts d'histoire

Ce samedi est dédié au Club de l’Histoire, que j’ai fondé il y a cinq ans et avec lequel j’organise des journées découvertes à la rencontre de lieux, de villes... Cette fois, nous nous rendons à Liège pour visiter deux expositions : Liège, chefs-d’œuvre à la Boverie et Génération 80, c’était le bon temps, dans la gare de Liège-Guillemins. Le midi, on mangera chez Madame Boverie, la sandwicherie fine de La Boverie. C’est un musée pour lequel j’ai une affection particulière. D’abord parce qu’il propose de très belles expos. J’avais beaucoup aimé celle dédiée à Rome par exemple. Ensuite, parce que le lieu à lui seul vaut le détour.

Barbe et costume à la belge

De retour sur Bruxelles, je file à la Maison Degand où mon barbier, Bayer & Bayer, a installé un barbershop traditionnel. Comme cela, ma barbe sera parfaitement taillée pour la première du spectacle lundi soir. Après quoi, je passerai pour un dernier essayage chez Scabal, qui m’a fait un costume sur mesure, noir avec des notes de rouge et de jaune. J’avais envie qu’il rappelle le drapeau belge, sans pour autant ressembler à un déguisement. Il fait partie intégrante du spectacle, qui se réfère à l’histoire de notre pays si beau et si compliqué à la fois.

Soirée italienne

Le soir, je voudrais terminer le DVD – oui, je fais partie de ces gens qui achètent encore des DVD (rires) – de la mini-série L’Amie prodigieuse, adaptée de la tétralogie d’Elena Ferrante, qui m’a bouleversé. C’est une production HBO en collaboration avec la RAI. Je la regarde en version originale, en italien (langue qu’il maîtrise parfaitement, ndlr.).

Tea Party

Dimanche matin, direction le Petit Théâtre Mercelis pour la répétition finale. La tournée du spectacle démarre lundi et je suis assez nerveux, j’avoue. Je bosse dessus depuis des mois mais là, ça y est, j’y suis. On commence à Bruxelles et ensuite, on tournera en Wallonie. J’ai hâte ! Après-midi, au lieu de me reposer, j’ai invité chez moi les membres du club, qui nous ont aidés tout au long de l’année pour monter des tas d’activités, entre autres le Salon du livre d’histoire.

J’organise pour l’occasion une afternoon tea party. C’est très british. Il y aura des scones et du thé. Le thé est une autre de mes passions. J’ai envie de leur faire découvrir quelques thés que j’ai rapportés récemment de Londres, mais aussi du Japon. J’ai ramené une sacrée cargaison de thés verts lors de mon dernier voyage. Sinon, une bonne adresse à Bruxelles pour les amateurs : la Septième Tasse, rue du Bailli, ils ont une belle sélection. J’ai prévu aussi de leur donner une petite conférence maison... historique évidemment ! Le soir, je vais m’écrouler avec une tisane pour passer une longue nuit et être en forme lundi !

Patrick Weber rentre dans l’Histoire, les 18 et 19 mars au Petit Théâtre Mercelis.

Lire aussi :