L’ikigaï, la méthode japonaise pour trouver le boulot parfait

Trouver son ikigaï ou le travail qui vous permettra de vivre de ce qui vous passionne réellement, n’est pas chose aisée. Pourtant, il semblerait que bon nombre d’habitants d’Okinawa au Japon, l’aient trouvé. Explications.

Par Tiffany Sales. Photo : Reporters. |

Avez-vous la sensation de faire un travail vide de sens ? De ne pas avoir trouvé la profession qui vous correspond ? De vous sentir inutile ou de passer complètement à côté de vos passions ? Rassurez-vous, bon nombre de personnes sont aussi dans ce cas. 

Rares sont en effet celles qui parviennent à trouver la jonction parfaite entre aptitudes, goûts, sens et nécessités. Mais pas de panique, il existerait une méthode efficace : l’ikigaï.

C’est quoi l’ikigaï ?

Très prisée des habitants de l’archipel d’Okinawa au sud-ouest du Japon, la méthode ikigaï pourrait se traduire par « la raison d’être », « le sel de la vie », « la joie de vivre » ou encore « la raison de se réveiller chaque matin ». Cette dernière serait par ailleurs un des six facteurs expliquant la longévité exceptionnelle des habitants d’Okinawa.

Selon Christie Vanbremeersch, auteure du livre « Trouver son ikigaï », chaque personne a sa propre « mission de vie », il suffit juste de la trouver. Comment ? En revenant à la base : vous ! Pour y parvenir, prenez un stylo et un carnet et répondez aux questions suivantes… 

Qu’est-ce que vous aimez ?

Quels aspects de votre vie vous font vous sentir vivant ? Rien ne vous vient en tête ? Ecrivez ce qui vous rend curieux, ce qui vous intrigue en ce moment puis creusez un peu plus en vous documentant. Chaque soir, notez également ce qui vous a procuré de la joie durant votre journée.

« À la relecture de votre carnet, vous pourrez peut-être trouver des éléments qui reviennent, des activités, des contextes, des personnes...», explique Christie Vanbremeersch.

Souvenez-vous également de ce qui vous animait lorsque vous étiez enfant. « Une bonne partie des personnes que j’ai interviewées se souviennent que, dans l’enfance ou l’adolescence, elles avaient déjà ce souhait, ce don exprimé, cet intérêt pour le domaine qui est aujourd’hui le leur », ajoute-t-elle.

Enfin, intéressez-vous à ce que vous enviez aux autres. Est-ce que vous enviez la carrière de votre ami ? Pourquoi ? En se penchant sur ce sentiment, vous parviendrez peut-être à découvrir les aspirations qui se cachent derrière. Car oui, la jalousie peut aussi révéler votre désir.

Quel est votre talent ?

Plus un travail se rapproche de vos passions et de ce qui vous anime réellement, plus vous aurez la possibilité d’exprimer le meilleur de vous, et plus vous serez heureux.

Pour y parvenir, il faut chercher ce que Christie Vanbremeersch appelle la « zone de brillance ». Autrement dit, le domaine dans lequel vous êtes doué. Ou un domaine dans lequel vous réussissez naturellement, sans grand effort.

Vous ne trouvez rien ? Notez toutes les qualités qui vous viennent à l'esprit et celles que vos proches vous attribuent. Votre sens de l’humour, votre audace, votre patience,… Ensuite, choisissez-en trois qui représentent au mieux votre zone de brillance. Celles qui vous rendent uniques aux yeux des autres.

Qu’est-ce que le monde a besoin ?

Réfléchissez ensuite à la manière dont vous pourriez incarner ces qualités au quotidien, en les transformant en une activité professionnelle. Vous êtes pédagogue ? Pourquoi ne pas devenir enseignant ? Vous êtes passionné par le sport ? Pourquoi ne pas vous lancer dans une formation de coach ?

En clair, quelle(s) qualité(s) pourrai(en)t vous apporter du bien mais aussi, aux autres.

Qu’est-ce qui pourrait vous rapporter de l’argent ?

Christie Vanbremeersch conseille de se poser également régulièrement des questions comme « quel service pourrais-je rendre et faire payer, à qui ?», « qu'est-ce qui serait amusant de faire, et aurait une demande solvable ? », et de noter les réponses dans votre carnet.

Demandez-vous si votre passion pourrait devenir une activité rentable. L’idéal étant bien sûr de trouver un travail rémunérateur mais qui vous passionne.

Surtout, prenez votre temps pour répondre à toutes ces questions. Entourez-vous également des bonnes personnes pour vous encourager dans votre recherche et éviter celles qui ne vous souhaitent pas tellement du bien. Enfin, croyez en vous. Car c'est certain, un jour, vous finirez par trouver votre voie ! 

« Trouver son ikigaï  », de Christie Vanbremeersch, éd. First, 12,95 euros. Paru le 4 janvier 2018.