Barbecue time : trois restos qui nous livrent de la viande d’exception

Le ciel bleu et les températures agréables nous ont forcément donné envie de déguster de la bonne viande grillée. Et puisqu’il n’est pas possible de se rendre dans les restaurants réputés de la Capitale pour déguster des morceaux de viande qui fondent en bouche, les restaurants viennent à nous en nous proposant des box à emporter avec des produits d’exception. Zoom sur trois d’entre eux. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by José Ignacio Pompé on Unsplash. |

Le Meat Bar

Aux commandes de ce restaurant ouvert récemment à Woluwé-Saint-Lambert ? Le chef Kevin Lejeune de la Canne en ville, qui a reçu cette année sa première étoile au guide Michelin, et sa compagne, Virginie Essers. Au fil de plusieurs expéditions culinaires, le couple a décidé de lancer le Meat Bar, un établissement dans lequel la viande est au centre des assiettes et où elle devient un véritable produit d’exception. Désormais réputé pour sa viande maturée de qualité et ses cuissons au feu de bois, le restaurant a trouvé une solution pour régaler les amateurs de viandes pendant le confinement. Puisqu’il est impossible de se rendre au restaurant, le Meat Bar propose deux boxes barbecue à emporter : une première à 25 € qui contient deux pilons de poulet, deux brochettes d'agneau, un spare ribs, une saucisse, deux pommes de terre barbecue et des légumes à griller et la box Deluxe à 40 € qui contient une entrecôte maturée de 300 grammes, un carré d'agneau, deux brochettes de poulet fermier, 200 grammes de Pluma Duroc, une saucisse fenouil, deux pommes de terre barbecue et des légumes à griller. La livraison est possible à partir de 45 euros dans les communes bruxelloises et limitrophes. 

Toutes les infos ici.

 

 

Le Colonel 

Les plus fervents « meat lovers » connaissent ce lieu depuis longtemps : Le Colonel, est principalement axé sur la viande de bœuf de haute qualité tout en mettant à l’honneur les produits de saison et des découvertes dénichées aux quatre coins de France et de Navarre. En ces temps confinés, le restaurant a lui aussi évidemment dû fermer ses portes, il propose dès lors le concept «  Colonel at home ».  Il suffit donc de passer commande via leur e-shop et de retirer votre commande sur rendez-vous. Les chefs donnent des instructions pour une cuisson parfaite des viandes depuis chez vous. Le choix est large et varié, ainsi vous pouvez tout aussi bien vous laisser tenter par des viandes « classiques », comme de l’onglet, une côte à l’os, un steak haché ou un filet de bœuf, que par des viandes plus premiums, tels que du wagyu ou du bœuf de Kobe. En quelques clics vous passez donc commande et vous pouvez ensuite récupérer vos viandes au restaurant. 

Toutes les infos ici.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

It’s Rubia Gallega o’clock! #colonellouise #primecuts #meatculture

Une publication partagée par Colonel Brussels (@colonelbrussels) le

 

La Meute

Ce petit restaurant situé à deux pas de la place Flagey est tellement convoité qu’il est rare de pouvoir s’y attabler. Et pour cause, on peut y déguster de bons morceaux de bidoches sans jamais se ruiner. La fameuse Meute est d’origine irlandaise, de Wexford plus exactement, et est élevée ici même dans les pâturages belges de Veurne. Alors, on profite de leur service de livraison pour goûter à leur viande maturée. Ils proposent également des morceaux de viande classiques comme le rib-eye, la côte à l’os ou le contrefilet. Le tout arrosé d’une bonne bouteille de rouge pour un repas gourmand assuré ! Pour passer commande, il suffit d’envoyer un mail à cette adresse restaurantlameute@gmail.com le lundi et jeudi avant 12 h pour être livré le lendemain. Vous pouvez également récupérer la commande au restaurant tous les mardis et vendredis sur rendez-vous. La livraison est également possible à partir de 5 € à l’intérieur de Bruxelles et à partir de 10 € dans les communes hors Bruxelles. 
 
Toutes les infos ici. 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :