Chanel succombe enfin à la tendance des mannequins "plus-size"

Pour ce dernier jour de la Fashion Week de Paris, Chanel a marqué les esprits avec sa collection prêt-à-porter automne-hiver 2020-2021 et ses mannequins à la taille 40. Un tournant pour la maison de luxe française quand on sait que Karl Lagerfeld entretenait le culte de la minceur. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. |

Karl Lagerfeld aimait les femmes minces à l’allure androgyne, voire maigre. On le sait et il ne s’en cachait pas puisqu’à de nombreuses reprises, il a fait savoir ce qu’il pensait des mannequins plus en chair : "Personne ne veut voir des femmes avec des formes", déclarait-il par exemple au magazine Focus. Il avait également fait beaucoup parler de lui lorsqu’il avait lui-même suivi un régime draconien pour affuter sa ligne.

Ce mardi 3 mars semble donc bien marquer un tournant vers l’ère post-Lagerfeld puisque lors du défilé de la maison Chanel qui se tenait à Paris,  on a vu défiler une mannequin qui s’éloigne largement du sacro-saint 90-60-90, soit les mensurations « idéales » pour beaucoup de créateurs. En effet, Jill Kortleve, cette mannequin brune au regard pétillant et aux courbes voluptueuses s’est invitée sur le catwalk  de la maison Chanel. Si elle fait seulement une taille 40, soit la taille la plus portée en Europe occidentale par les femmes, elle fait toutefois partie des top-modèles qui sortent du lot pour leur corps moins filiforme qu’à l’accoutumée. La maison Jacquemus l’avait d’ailleurs choisi en janvier dernier pour son défilé baptisé « L’année 97 ». 

Une grande première

 

 

En dix ans, c’est bien la toute première fois que Chanel décidé de sortir de son traditionalisme et de son classicisme en se détachant des diktats de la mode. Ainsi, la dernière fois que la maison avait fait défiler un mannequin dit « plus-size », c’était en 2010, lors du défilé Printemps-Eté avec le mannequin Crystal Renn qui faisait un 44. Aujourd’hui, un an après la mort de Karl Lagerfeld, il semblerait que Virginie Viard, la directrice artistique de la maison Chanel, impose enfin sa griffe en prônant la diversité sur les podiums. 

Une décision qui en a surpris plus d’un, à commencer par la mannequin Jill Kortleve elle-même : « Je n'arrive pas à croire que cela vient d'arriver mais... pour terminer ce mois de la mode, j'ai fait mon premier défilé de mode pour @chanelofficial. Il y a un changement bien nécessaire qui se produit sur la piste et je suis fière et reconnaissante d'en faire partie. J'espère vraiment qu'à l'avenir je pourrai voir et travailler avec beaucoup plus de modèles qui ne correspondent pas au briefing ", pouvait-on lire sous son post Instagram. 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :