Cinq films qui vont vous donner envie de visiter des vignobles

Et si cet été, on partait sur la route des vins, découvrir des vignobles, goûter des grands crus? Petit sélection ciné pour noyer toute hésitation.

Par Sigrid Descamps. Photos : D.R. |

 

Le plus romantique : A walk in the clouds

D’Alfonsao Arau, avec Keanu Reeves, Aitana Sánchez-Gijón, Anthony Quinn.

A Walk in the Clouds (Les vendanges de feu en VF) d’Alfonso Arau, remake d’un film italien des années 40, a connu un joli succès lors de sa sortie, en 1995, grâce à la présence du héros de Point Break et de Matrix en haut de l’affiche. L’acteur y campe un jeune soldat démobilisé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, qui croise la route d’une jeune femme enceinte, abandonnée par son amant, qui doit retourner auprès de sa famille – dont un papa ultra protecteur -, des viticulteurs mexicains installés en Californie… Une comédie romantique de bon cru, qui se savoure le cœur serré…

 

 

Le plus cynique : Sideways

D’Alexander Payne avec Paul Giamatti, Thomas Haden Chruch, Sandra Oh...

Son meilleur ami, star de la télé, étant sur le point de se marier, Miles, écrivain raté récemment divorcé, décide d’emmener ce dernier sur la route des grands vins de Californie. Un voyage qui va remettre leur amitié et leurs valeurs en question… Observateur acéré de ses contemporains, Alexander Payne signe avec cette comédie dramatique (Oscar du meilleur scénario en 2005) un petit bijou millésimé autour de l’amitié et de l’amour, avec les vignes de Santa Ynez. Des acteurs (Paul Giamatti est exceptionnel) à la B.O en passant par les répliques et les paysages, tout est délicieux ! Promis : vous ne boirez plus jamais un Merlot de la même façon !

 

 

Le plus ensoleillé : A Good Year

De Ridley Scott avec Russel Crowe, Marion Cotillard, Didier Bourdon…

Passé inaperçu malgré son casting étoilé, A Good Year de Ridley Scott suit la quête initiatique d’un homme d’affaires anglais (Russel Crowe dans un registre inhabituel) qui hérite du vignoble de son oncle en Provence et décide de s’y installer quelque temps en vue de le revendre. Mais le soleil, la douceur de vivre et surtout, le sourire de la gérante du bar local (Marion Cotillard) vont l’amener à changer d’attitude. Rien de bien original, mais le charme des protagonistes, le soleil et les paysages de Provence donnent envie d’aller écouter les grillons, un bon verre de rouge à la main.

 

 

Le plus déjanté : Saint Amour

De Gustave Kervern et Benoît Delepine, avec Benoît Polevoorde, Gérard Deparideu, Vincent Lacoste…

Tournée avec trois francs six sous, mais avec une énergie peu commune (comme la plupart des films de Gustave Kervern et Benoît Delepine), cette comédie décalée nous emmène sur la route des vins de France en compagnie d’un drôle de tandem père-fils composé de… Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde, et de leur chauffeur taximan (Vincent Lacoste). C’est un peu foutraque, bourré d’invités surprises, et le récit titube comme à la sortie d’une soirée trop arrosée, mais c’est attachant.

 

 

Le plus émouvant : Ce qui nous lie

De Cédric Klapisch avec Pio Marmaï, Ana Girardot, François Civil…

Jean (Pio Marmaï) a quitté le vignoble familial il y dix ans pour faire le tour du monde. Son père gravement malade, il revient en Bourgogne, où il retrouve son frère (François Civil) et sa sœur (Ana Girardot). Se posent alors différentes questions quant à la gestion future du domaine… Pour signer cette chronique familiale douce-amère, étalée sur une année, Cédric Klapisch a pris son temps. Et cela se ressent. On se glisse doucement au cœur de cette fratrie qui se retrouve, s’aimant follement tout en se déchirant, mais aussi, on découvre au fil des saisons, les coulisses d’un vignoble, avec ses épreuves et ses joies. Coup de cœur !

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :