Cinq sites historiques rouverts, pour notre plus grand plaisir

Le tourisme se prépare aux vacances d’été, et avec lui, les sites historiques les plus visités d’Europe : cinq d’entre eux ont d’ores et déjà rouvert leurs portes, et il nous tarde d’aller les visiter !

Mathilde Trocellier. Photos : @st_travelmag, @manutoni24, @mont_stmichel / Instagram ; Iuliia Isakova, Clay Banks, Kamil Szumotalski / Unsplash. |

Rome, Athènes, Lourdes… Les sites historiques les plus visités d’Europe ouvrent peu à peu leurs portes pour accueillir de nouveaux visiteurs et touristes, et préparer à la saison estivale.
Si le déconfinement n’est pas le même partout, certains pays commencent cependant à ouvrir leurs frontières et leurs sites historiques pour relancer le tourisme. Si l’avancement n’est pas le même partout, cinq des sites les plus touristiques d’Europe sont déjà prêts à accueillir les touristes.

L’Acropole d’Athènes

En Grèce, le déconfinement a déjà bien commencé : la première phase de déconfinement des sites historiques a été entamée, avec l’ouverture de l’Acropole d’Athènes. Rouvert depuis le 18 mai, ce site historique est le plus visité du pays, mais aussi l’un des plus touristique d’Europe.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Sunday Times Travel Magazine (@st_travelmag) le

 

Malgré quelques nouvelles règles sanitaires instaurées, et le port du masque obligatoire pour les guides, le site espèrent bientôt accueillir ses traditionnels visiteurs étrangers, l’économie grecque dépendant fortement des revenus touristiques.

La cathédrale de Chartres

La cathédrale de Chartres, célèbre pour son architecture à la fois gothique et romane très bien conservée, a rouvert ses portes le 14 mai !
Haut lieu de pèlerinage en France, la cathédrale n’est pour le moment ouverte qu’aux fidèles aux heures de prières, avec une limitation de 10 personnes en simultané dans le sanctuaire. Les fidèles doivent aussi porter des masques et utiliser du gel hydro-alcoolique, tout en suivant les distances recommandées. Si pour le moment les visites culturelles ne sont pas possibles, les fidèles se feront une joie de redécouvrir ce lieu de prière monumental.

La Basilique Saint-Pierre de Rome

De même que pour la cathédrale de Chartres, la Basilique Saint-Pierre de Rome est de nouveau ouverte pour les fidèles. Entièrement désinfectée pour son ouverture le 18 mai, seul un nombre limité de personnes peuvent entrer dans la basilique en simultané : le monument, pouvant d’habitude accueillir près de 60.000 personnes en même temps ne pourra plus en accueillir que 200. Les fidèles devront également porter des gants et des masques.

 

 

Enfin, si aucune prière publique n’est organisée avec le Pape François, celui-ci s’est réjoui de l’annonce de la réouverture du la basilique, y voyant « un signe d’espoir ».

Le Mont-Saint-Michel

Depuis le 11 mai, le rocher le plus célèbre de France est à nouveau ouvert aux touristes et aux randonneurs.
Si le Mont-Saint-Michel fait d’ordinaire rêver près de 2,5 millions de visiteurs chaque année, le retour des touristes se fait timide pour le moment, bien qu’il reprenne petit à petit son rythme, pour le plus grand plaisir des boutiques de souvenir et des hôtels.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Le Mont Saint-Michel (@mont_stmichel) le

 

Toutefois, si les visiteurs sont de nouveau acceptés, le port du masque et les distances sont obligatoires.

Le sanctuaire de Lourdes

Alors que le sanctuaire déplore une perte de 8 millions d’euros, celui-ci a enfin pu rouvrir ses portes aux pèlerins de proximité, selon la limite de déplacement des 100km autorisés en France !
Fermé pour la première fois de son histoire, le sanctuaire de Lourdes évolue dans son fonctionnement pour accueillir les pèlerins selon les règles sanitaires. Désormais, le port du masque est obligatoire et des hospitaliers servent de guident aux pèlerins. De plus, le recueillement personnel est limité dans le temps pour que chacun puisse accéder à la grotte.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :