Fruits et légumes : faut-il tout acheter en bio ?

L’agriculture biologique ne cesse de se développer dans le monde entier. Mais est-il vraiment nécessaire de tout acheter en bio ? L’organisation Environmental Working Group, spécialisée dans les domaines de subventions agricoles, propose une liste de fruits et légumes qui contiennent moins de produits chimiques. Zoom sur les aliments pour lesquels vous pouvez faire quelques économies !

CAMILLE BERNA. PHOTO : Joseph Gonzalez, Leilani Angel, Anne Allier, Thomas Martinsen, Rachael Gorjestani,Thought Catalog, Charles Deluvio, Julien Pianetti Lesly Juarez on Unsplash |

L’avocat

Aujourd’hui, on retrouve l’avocat cuisiné à toutes les sauces. Classé comme l’un des fruits les moins contaminés par les pesticides, grâce à sa peau épaisse, vous pouvez l’acheter en « non bio » sans mettre votre santé en danger.

 

Le maïs

Protégé par ses plantes, il y a très peu de risque de retrouver des pesticides sur les grains de maïs. Privilégiez tout de même un produit frais en local. 

 

L’ananas

Protégé par sa peau, 90% des ananas présentent un taux nul en pesticides. 

 

Le pamplemousse 

Les fruits dont on ne consomme pas la peau ne doivent pas nécessairement être issus de l’agriculture biologique. C’est essentiellement sur leur peau que vont se concentrer les pesticides. 

 

Le kiwi 

Le kiwi est protégé par les guêpes et les chrysopes, qui vont manger les insectes nuisibles. Il est également abrité par ses petits poils, qui empêche les produits chimiques de pénétrer à l’intérieur. 

 

L’asperge

L’asperge est l’un des légumes les moins contaminés par les pesticides. Étant donné qu’il pousse tôt à la saison du printemps, il n’est pas victime des insectes et n’a normalement donc pas besoin d’être traité.  

 

Le brocoli 

7 brocolis sur 10 ne montrent aucune trace de pesticides lors des tests de Environmental Working Group. 

 

Le chou 

Il n’est pas nécessaire d’utiliser un grand nombre de pesticides pour la culture du chou. De plus, ce dernier est protégé par ses feuilles, il suffira donc de jeter les feuilles extérieures avant de le cuisiner. 

 

L’oignon 

Les oignons ne nécessitent que très peu de pesticides parce qu’ils possèdent des substances secondaires qui jouent le rôle de défenses naturelles. 

 

Les petits-pois

Cachés dans leurs cosses, ils ne sont pas exposés aux pesticides. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :