Le secteur de la mode se mobilise pour plus d’inclusivité

Alors que la lutte contre le racisme s’intensifie, de nombreuses marques du secteur de la mode prennent la parole pour appeler à plus d’inclusivité et tenter de faire preuve d’une plus grande ouverture d’esprit dans les années à venir. Retour sur 3 grands noms qui promettent plus d’inclusivité à l’avenir.

Mathilde Trocellier. Photos: Photonews, @adidas, @nike, @voguemagazine / Instagram. |

Adidas promet d’embaucher plus de personnes noires ou d’origine latino-américaine

Jouissant d’un statut culte dans une partie de la communauté noire aux États-Unis, la marque Adidas s’est retrouvée au cœur d’une polémique ces dernières semaines. En effet, nombre de ses employés ont accusé la marque à trois bandes de ne pas être assez inclusive, de ne pas faire assez pour lutter contre la discrimination raciale, notamment dans ses propres rangs.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

This is our commitment to the Black community, and the world. We can change, and we will. This is just the start.

Une publication partagée par adidas (@adidas) le

 

Pour remédier à cela, le PDG d’Adidas Kasper Rorsted a annoncé mardi 9 juin dans un communiqué avoir réfléchi « à ce que nous pouvons faire pour nous opposer aux forces culturelles et systémiques qui nourrissent le racisme ». Cette annonce était suivie de beaucoup d’autres, publiées officiellement le jour même des obsèques de George Floyd. Les plus marquantes étant la promesse de la marque allemande que 30% des nouvelles embauches aux USA seront des personnes noires ou d’origine latino-américaine. En plus de cette mesure, Adidas a également promis de porter à 20 millions de dollars, dans les 4 ans à venir, les montants que la marque consacre à des programmes de soutien de la communauté noire aux USA, mais aussi d’attribuer 50 bourses d’études pour 50 de ses employés noirs par an pendant les 5 prochaines années.

Nike change son slogan culte en DON’T DO IT

De même que son rival Adidas, Nike n’est pas resté indifférent aux manifestations anti-racisme aux USA. En effet, pour montrer son soutien aux manifestants du mouvement Black Lives Matter (BLM) la marque de sportswear a décidé de changer éphémèrement son slogan : JUST DO IT (juste lance toi) est devenu DON’T DO IT (ne fais pas ça).

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Let’s all be part of the change. ⠀ ⠀ #UntilWeAllWin

Une publication partagée par Nike (@nike) le

 

C’est dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux que la marque a dévoilé ce nouveau slogan, appelant à ne pas croire que le racisme n’existe pas aux USA, que le pays ne connait pas de problèmes depuis de nombreuses années… À ne pas vivre dans le déni en somme.
Si la marque n’a pas pris de dispositions particulières au sein de son groupe depuis le début des manifestations, elle n’est pas étrangère aux problèmes de racisme et s’est déjà engagée contre le racisme il y a quelques années, notamment en 2018 pour sa campagne « Dream Crazy » où elle avait choisi de prendre comme égérie l’ex 49ème quaterback de l’équipe de San Francisco, évincé de l’équipe après avoir mis un genou à terre en 2016 pendant l’hymne nationale pour dénoncer les violences faites à l’encontre des Afro-américains.

Anna Wintour s’excuse du manque d’inclusivité

Enfin, dernière en date à avoir promis un avenir plus inclusif pour son groupe, Anna Wintour s’est excusée de ses erreurs dans la gestion de Vogue US, de son insensibilité et de son intolérance face à ses employés noirs et à la cause des noirs en général.

 

 

À la tête du magazine depuis près de 32 ans, Anna Wintour a en effet fait son mea culpa en avouant n’avoir pas fait assez pour promouvoir les membres de ses équipes et créateurs de couleur. Endossant seule l’entière responsabilité des erreurs de Vogue US, Anna Wintour à toutefois promis que les choses allaient changer : elle invite notamment ses employés et collaborateurs de couleur à s’exprimer sur la façon de changer les choses chez Vogue.
Une lettre d’excuse qui promet beaucoup, mais que certains ne comprennent pas : en 32 ans de carrière, c’est bien la première fois qu’Anna Wintour s’exprime au sujet du racisme aux USA et de la condition des personnes de couleur.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :