Harper’s Bazaar nomme une rédactrice en cheffe noire pour la première fois

Harper’s Bazaar, le plus vieux magazine de mode, a nommé pour la première fois de son histoire une femme noire à sa tête. Une annonce qui s’inscrit dans un contexte historique.

Mathilde Trocellier. Photos : @harpersbazaarus / Instagram. |

Alors que les émeutes se multiplient et se succèdent dans le monde contre le racisme depuis la mort tragique de George Floyd aux États-Unis, le monde de la mode n’est pas resté indifférent. Si certaines marques ont choisi de lutter en faisant des dons, d’autres ont participé au Black-Out Tuesday sur les réseaux sociaux pour appeler à la mobilisation.

Harper’s Bazaar, le plus vieux magazine de mode publié pour la première fois en 1867, s’est lui-même impliqué dans la lutte contre les violences raciales. Le groupe de presse Hearst Corporations, possédant le Harper’s, avait en effet annoncé il y a une semaine lancer une collecte de fonds pour les organisations luttant contre l’injustice raciale. L’éditeur s’était également engagé à verser une somme équivalente et à doubler les contributions du personnel jusqu’à concurrence de 500 000$.

Une nomination historique

Enfin, à la suite de cette annonce, Harper’s Bazaar a dévoilé sa nouvelle Rédactrice en Cheffe (reprenant le poste de Glenda Bailey) : Samira Nasr, première femme noire à occuper ce poste depuis 153 ans !

C’est dans un post Instagram que la nouvelle Rédactrice en Cheffe a annoncé cette nouvelle, au travers d’un long discours vantant l’ouverture d’esprit du magazine, mais aussi son héritage personnel. Car en tant que fille d’un père libanais et d’une mère trinidadienne, elle explique que sa vision du monde est en constante expansion, et qu’elle croit profondément que toutes les représentations sont importantes. « Ma vision du monde est par nature colorée et il est donc important pour moi d’entamer un nouveau chapitre de l’histoire du BAZAAR en mettant en lumière tous les individus qui, je crois, sont les voix inspirantes de notre époque. » Un beau message d’espoir et d’ouverture qui résonne particulièrement dans le contexte actuel des États-Unis où la lutte contre le racisme continue.

Samira Nasr prendra pour la première fois ses fonctions le 6 juillet, apportant son expertise et sa grande expérience du milieu de la mode au magazine : celle-ci a travaillé à des postes hauts-placés pour de nombreux magazines comme Vanity Fair, Marie Claire US, ELLE, InStyle, mais aussi pour de grandes marques de mode comme Laura Mercier, Tiffany & CO., L’Oréal, Clarins et bien d’autres.

Une expertise applaudie par Kate Lewis, responsable en chef du contenu des magazines de Hearst, car selon elle Samira Nasr « comprend la femme BAZAAR de façon innée parce qu’elle est la femme BAZAAR : passionnée par la mode, la culture et les questions qui comptent aujourd’hui. Je sais qu’elle fera quelque chose de magique ici. »

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :