Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ?

Pâques ne serait pas vraiment Pâques sans ses incontournables chocolats. Mais au fait, pourquoi du chocolat plutôt qu'une autre gourmandise ?

 

Par Audrey Morard. Crédit photo : Pexels/Olya Kobruseva |

Dès le mois de février, certains chocolatiers habillaient leurs vitrines de chocolats de Pâques. Des oeufs, des poules, des lapins, difficile de passer à côté de cette ambiance très souvent bucolique.  Jusqu'au XVIIIème siècle, la tradition voulait que l'on déguste des oeufs de poule. L'oeuf a une symbolique très fort. Il représente le renouveau. C'est aussi un signe de chance pour la personne qui le reçoit. Le peuple perse s'offrait par exemple des oeufs pour marquer la fin de l'hiver et la renaissance de la nature. Pendant la période de Carême qui précède Pâques, les Chrétiens se privent de certains aliments, à commencer par les oeufs. Une fois le Carême terminé, l'oeuf trouve à nouveau sa place dans les assiettes. Mais pas n'importe lesquels : les oeufs qui ont été pondus pendant la période de privation. 

 

De l'oeuf de poule à l'oeuf en chocolat

L'idée des oeufs aux chocolats est apparue grâce à des marchands allemands et alsaciens dès le XVIIIème siècle. Pendant le Carême, ils décident de recouvrir les oeufs de chocolat. Un siècle plus tard, cette tradition a gagné en facilité avec l'arrivée de moules de différentes tailles et les nouvelles techniques de fabrication du chocolat. C'est au cours du XIXème siècle que les chocolatiers ont découvert qu'il est possible d'obtenir une pâte lisse et gourmande en mélangeant du beurre de cacao, du sucre et du chocolat en poudre. Depuis les oeufs en chocolat sont restés, avant d'être rejoints par les cloches, les lapins...

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.