Trois adresses insolites où se faire tatouer à Bruxelles

Envie de se faire tatouer avant l’été ? Ça tombe bien, les tatoueurs ont repris leur activité ! Alors on fonce découvrir ces trois adresses insolites, pour un tatouage mais pas que !

Mathilde Trocellier. Photos : @tattoostudiobecause, @rascasse.bxl, @demainjarrete_brussels / Instagram ; Allef Vinicius / Unsplash. |

Alors que le pays se remet petit à petit à fonctionner, boutiques et centres commerciaux rouvrent leurs portes pour accueillir de nouveaux visiteurs. De même, les studios de tatouage ont rouvert et n’attendent plus que vous !
Voici donc trois adresses pour aller se faire tatouer tout en découvrant des lieux insolites : monde de la bande dessinée, du graffiti, concept-store… Pour les fans de tatouages et les autres !

BECAUSE, studio vegan et concept store

Ouvert depuis 2018 à Ixelles, le studio BECAUSE est la nouvelle coqueluche de la capitale ! Cité de nombreuses fois dans plusieurs magazines, ce studio brille par son concept innovant : les tatoueurs utilisent des encres et des crèmes véganes !

Créé par deux sœurs, le studio s’affirme comme un renouveau dans l’univers du tatouage. Intégré à un concept store qui met en avant les créateurs belges en proposant des cosmétiques bio de la marque Avril, de la papeterie eco-friendly ou encore des accessoires en bois, le studio de tatouage se présente comme un espace créatif à part entière !
Les deux résidents du studio, Josh (@negrito.chiquito) et Ubay (@junkandjail) qui pratique le handpoke (tatouage sans machine), ont d’ailleurs fait le choix de ne pas se cantonner à un seul style de tatouage : ils acceptent toutes les demandes et envies des clients, pour être vraiment en harmonie avec eux.

 

Tatouage réalisé par le résident Ubay

 

Rouvert depuis le 19 mai, le studio a quelque peu modifié sa façon de faire pour répondre à la crise du coronavirus : désormais, les entrées au studio se font uniquement par rendez-vous (à prendre via contact@tattoostudiobecause.be), il est obligatoire de venir avec un masque, les accompagnateurs sont désormais interdits et le paiement est obligatoirement fait par carte bancaire.
Pour autant, la vie du studio continue et les rendez-vous se succèdent depuis le 19 mai !

Tatouage réalisé par le résident Josh

 

Plus d’infos ici.

RASCASSE, quand la BD rencontre le tattoo

Beaucoup de tatoueurs le savent : pour pratiquer il faut savoir dessiner, ou en tout cas avoir son style à soi. Les créatrices de l’atelier RASCASSE à Uccle le savent bien : Élodie Shanta (@elodie_shanta) et Tarmasz (@tarmasz) sont toutes les deux dessinatrices et illustratrices. Dans leur folle course créative elles décident en 2019 d’ouvrir leur atelier, dédié à l’art du dessin. Car chez RASCASSE, le dessin est roi !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Atelier Rascasse (@rascasse.bxl) le

Espace créé pour que les deux jeunes femmes puissent tatouer leurs dessins, RASCASSE est avant tout un atelier pensé pour accueillir toutes les formes de créations autour du dessin : organisant régulièrement des événements en invitant des amis tatoueurs ou des illustrateurs pour qu’ils exposent leurs créations, RASCASSE est un lieu caméléon qui donne envie de prendre ses plus beaux crayons et de s’installer face à une page blanche.

 

Tatouages réalisés par les deux créatrices

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Atelier Rascasse (@rascasse.bxl) le

 

Bientôt rouvert, le studio saura s’adapter sans mal aux nouvelles recommandations d’hygiène : l’atelier n’était déjà ouvert que sur rendez-vous avant le confinement. Une habitude qui continuera sans doute.
Pour le moment, les dates disponibles pour se faire tatouer au studio sont les suivantes : du 27 au 31 mai et du 15 au 20 juin !
En attendant, les rendez-vous se prennent par mail à rascasse.bxl@gmail.com ou aux adresses personnelles de chacune des tatoueuses : f.tarmasz@gmail.com ou elosterv@gmail.com.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Atelier Rascasse (@rascasse.bxl) le

 

Pour en savoir plus, ça se passe ici.

Demain J’Arrête, immersion dans le milieu du graffiti

Bruxelles, ville du street art et du graffiti. Avec ses magnifiques fresques murales, il n’est pas étonnant que le graffiti sorte des murs et se déplace jusque dans les studios de tatouage. Et particulier, dans le studio Demain J’Arrête.
Avec ses 6 résidents et ses styles tous uniques, le studio Demain J’Arrête incarne le studio de tatouage tel qu’on ne le connaît : événements, rendez-vous, flashs days… Avec un petit twist : le studio est aussi une boutique concentrée sur le milieu du graffiti, vendant de la peinture, des affiches, des livres sur l’art du graffiti…

Par ses nombreux résidents, le studio propose des tatouages old school, d’inspiration comics, en couleur ou noir et blanc… Tout y est proposé, pour le plus grand plaisir des nombreux clients de ce célèbre studio !

 

Tatouage réalisé par le résident Zeklo (@zeklo_tattoo)

 

Arrêté pendant le confinement, les activités du studio ont repris dès le 11 mai pour la vente de peinture et dès le 18 mai pour les rendez-vous de tatouage.
Quant aux nouvelles mesures d’hygiène, le studio a mis en place des nouvelles règles : pour la boutique, un seul client est accepté dans la boutique ; pour le studio de tatouage du gel-hydro-alcoolique seront obligatoires pour pouvoir rentrer (fournis si besoin par le studio), toutes les arrivées se feront sur rendez-vous uniquement et aucun accompagnateur ne sera accepté dans le studio. De plus, tout sera désinfecté avant et après chaque passage. Les rendez-vous peuvent être pris via Instagram, sur le compte de chacun des résidents.

 

Plus d’infos ici.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :