Vins : la syrah, le cépage star

Ce mardi 16 février est la journée mondiale du syrah. Un cépage qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Historiquement limitée aux coteaux escarpés des Côtes-du-Rhône septentrionales, la Syrah connaît une croissance inexorable : + 80 % en dix ans. 

Par Charles Piron. Photos D.R. |

Avec près de 200 000 hectares de surface plantée, soit 4 % du vignoble mondial, la Syrah est le sixième cépage le plus planté au monde. Il se positionne à la quatrième place des cépages rouges, après le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Tempranillo. Ce cépage fragile, et relativement sensible aux maladies, demande une attention toute particulière à la vigne.

Force est de constater qu’il séduit les amateurs du monde entier. Pourquoi ? Parce que les vins de Syrah possèdent un gout typé. On retrouve souvent une robe sombre et intense aux reflets violacés. Un nez typique d’épices, de fruits noirs et souvent quelques notes de violettes. En bouche, la Syrah est puissante et aromatique, idéale pour accompagner des gibiers, des viandes et des repas un peu plus exotiques aussi. Ce cépage offre des vins complexes, raffinés et séduisants. 

Les grands vins de Syrah

Les vins de Syrah jouent dans la cour des grands grâce à une toute petite appellation prestigieuse : La Côte-Rôtie. Ces quelques kilomètres carrés de coteaux incroyablement escarpés produisent quelqu’un des vins les plus séduisants de France. Aujourd’hui, la réputation des crus de Côte-Rôtie s’égalise aux Grands Crus de Bordeaux et de Bourgogne. Situées à 30 km au sud de Lyon, les vignes surplombent le Rhône sur des terrasses vertigineuses où le soleil rôtit la terre. En Côte-Rôtie, la Syrah doit représenter minimum 80 % de l’assemblage qui peut être complété par le Viognier. Mais beaucoup de producteurs préfèrent produire des 100 % Syrah. D’autres appellations du coin proposent de superbe 100 % Syrah tel que Cornas, Hermitage ou Saint-Joseph. 

 

 

Shiraz et Syrah, le même dada ?

En théorie, Syrah et Shiraz sont les mêmes cépages. Les Australiens ont modifié le nom par facilité de prononciation. Mais dans les faits, quand on aperçoit Shiraz sur une bouteille de vin, il ne faut pas s’attendre à déguster une Syrah typique. Les Australiens préconisent des vins plus puissants et font ressortir les arômes du cépage parfois excessivement. Les Français préconisent un gout typé de terroir avec des rendements plus faibles ce qui garantit une meilleure qualité.  

La Syrah se réinvente

Depuis une décennie, la Syrah s’invente une autre identité et apparait sur d’autres terroirs. Le cépage plait et les producteurs l’ont bien compris. Dans les côtes du Rhône Sud ou en Languedoc-Roussillon, on découvre de plus en plus de vins avec les lettres GSM sur l’étiquette. Ces lettres indiquent un assemblage des trois cépages : la Grenache, la Syrah et le Mourvèdre. Cet assemblage de trois cépages est une réussite gustative et commerciale. Les vins de GSM ont la réputation d’être équilibrés et les amateurs adorent. Hors de la France aussi la Syrah séduit. On en retrouve en Australie, en Afrique du Sud, ou encore aux États-Unis. Le cépage connaît aussi une très belle croissance en Espagne et en Italie. Le succès international de la Syrah est donc incontestable. Le cépage pousse les quatre coins du monde et s’installe véritablement dans les habitudes de consommation. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.