Six choses que vous ne savez probablement pas sur la frite

Ce mardi a lieu la journée internationale de la frite belge ! Mais connaissez-vous vraiment tout sur cette spécialité bien de chez nous ?

Par Tiffany Sales. Photo : Reporters. |

La frite belge serait née en 1650

Relatée dans le Musée de la frite à Bruges, la légende raconte que la frite belge serait née en 1650. Alors que la Meuse était complètement gelée et qu’il était donc impossible de pêcher des petits poissons, les paysans ont découpé des pommes de terre en forme de petits poissons, de petites lamelles, qu’ils ont fait frire et ainsi est née la frite. 

Elle nécessite une double cuisson

Le secret des frites réussies est la double cuisson. D’abord à 160°C pendant 5 minutes, puis à 180°C dans un bain de graisse de boeuf (traditionnellement) jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Le temps de repos entre les deux cuissons est de 10 minutes. 

Pourquoi les Anglo-saxons les ont baptisées "french fries" ?

L’appellation « french fries » vient en réalité des Irlandais. En vieil irlandais, langue gaélique et non latine, l’adjectif « French » signifiait tout simplement « coupé en morceaux ». Le mot « French Fries » ne faisait donc en aucun cas référence à la France mais aux pommes de terre coupées en morceaux. 

La Belgique recense environ 5.000 frituristes

Autrement dit, chaque village belge possède au minimum une baraque à frites. Chaque frituriste vend en moyenne 100 paquets de frites par jour, qui nécessitent environ 50 kg de pommes de terre pelées. Au total, pas moins de 130.000 kg de pommes de terre sont traitées chaque jour rien que par les frituristes wallons.

Le Belge est le plus grand consommateur de frites surgelées au monde

Un famille belge en mange en moyenne 16 kilos par an, rien qu’à la maison. Cette année seulement, 4,4 millions de tonnes de pommes de terre ont été transformées dans notre pays, dont 40 % en frites. La Belgique en est d'ailleurs, le premier exportateur mondial. Dans aucun autre pays au monde, la consommation de frites n’est aussi ancrée dans la culture que chez nous. 

La frite belge parfaite mesure 1cm de côté

Selon la coutume, il faut découper ses pommes de terre en bâtonnets de 1 cm de côté pour obtenir des frites à la Belge. Les frites allumettes possèdent quant à elles, un côté de 0,5 cm.