Ces erreurs à ne plus reproduire pour mieux s'endormir

Il y a des nuits où nous avons bien du mal à nous glisser dans les bras de Morphée. La faute à de mauvaises habitudes qu'il faut essayer de bannir pour mieux trouver le sommeil. Voici les cinq erreurs à ne pas reproduire avant d'aller dormir.  

Par Audrey Morard. Credit photo : Pexels/Cottonbro |

Vous êtes allongé dans votre lit depuis quelques minutes, mais le sommeil ne vient toujours pas. Vous vous mettez sur le dos, le côté, le ventre. Vous essayez de vous détendre en vous concentrant sur votre respiration ou en comptant les moutons. Les quarts d'heure, puis les heures passent : impossible de s'endormir. Et si la raison de cette insomnie était dûe à des petites erreurs que vous auriez facilement pu éviter ? 

Regarder son écran de téléphone avant d'aller se coucher

C'est un réflexe que nous avons presque tous et toutes avant d'aller au lit. Nous ne pouvons pas nous empêcher de passer du temps devant nos écrans. Faire un dernier petit tour sur les réseaux sociaux avant d'aller fermer les yeux est toujours tentant... Si vous êtes accro à votre smartphone jusqu'au coucher, il faut essayer de mettre un terme à cette mauvaise habitude. Les écrans des téléphones, tablettes et ordinateurs contiennent de la lumière bleue. Elle est néfaste pour la qualité de votre sommeil puisqu'elle demande à votre cerveau beaucoup d'attention et d'investissement. Elle empêche aussi la sécrétion de mélatonine, l'hormone qui favorise le processus d'endormissement. Pour ne pas connaître ce genre de désagréments, on coupe avec les écrans deux heures avant de se coucher. Autre conseil, remplacez votre smartphone par un bon livre ! 

Cogiter une fois dans le lit 

Notre faculté à ressasser et penser à des choses qui nous stressent est comme démultipliée lorsque nous nous couchons. Pendant la journée, notre cerveau est en activité. Nous travaillons, nous avons la tête dans le guidon. La nuit venue, il est plus facile de penser à ce qui nous tracasse. Le silence présent dans la chambre favorise l'activation de nos mauvaises pensées. On repense soudain à ces factures qui ne sont pas encore payées, à ces papiers administratifs qui n'ont pas encore été envoyés, à ces choses qu'on aimerait dire à cet ami mais qu'on repousse. Avant de vous endormir, occupez-vous l'esprit en vous plongeant dans un livre, en réalisant des exercices de respiration. Le but est de chasser les idées angoissantes de votre esprit pour un endormissement plus apaisé. 

Manger un plat trop lourd

Si vous voulez trouver plus facilement le sommeil, misez sur des plats légers et digestes. Pendant que nous dormons, notre corps se met presque en mode off. Les organes ne fonctionnent plus aussi rapidement, notre digestion aussi. D'où l'importance de laisser au corps la possibilité de digérer avant d'aller se coucher. Comme pour les écrans, la phase digestive doit avoir lieu deux heures avant de se mettre au lit, voire trois heures dans l'idéal. Essayez de manger le plus tôt dans la mesure du possible. Le repas doit être léger, mais pas incomplet. On veille à mettre dans nos assiettes des protéines comme du poisson cuit à la vapeur, du blanc de poulet, des légumes ou encore une bonne salade composée. Bien entendu, vous pouvez toujours manger de temps en temps une bonne raclette, surtout en cette période hivernale. Mais attention à ne pas vous endormir dessus. 

Aller dormir à des heures irrégulières 

Durant la semaine, vous vous couchez tantôt à 21h30, tantôt à 23h30 après votre programme télé préféré ou un épisode de votre nouvelle série. Se coucher à des heures irrégulières est loin d'être une bonne idée pour votre organisme. Il a besoin d'avoir un rythme, un cycle, une horloge bien réglée pour arriver plus facilement à vous. Pour ne pas bousculer votre corps, essayez de vous coucher un quart d'heure plus tôt. Si vous vous couchez à minuit, allez au lit à 23h45 le lundi, 23h30 le mardi, 23h15 le mercredi... Avant de trouver l'heure à laquelle le sommeil pointe le bout de son nez. Et de vous y tenir.

Faire une activité sportive trop intense 

Pour se défouler, faire le vide après une intense journée de télétravail, des personnes ont un besoin vicéral de pratiquer une activité sportive. En ces temps confinés, aller courir est la bonne option, à condition de bien s'équiper pour braver le froid. Hors coronavirus, certaines et certains allaient faire une partie de tennis ou pratiquer un sport de combat. Le sport avant d'aller dormir n'est pas une bonne idée. Lorsque l'on bouge, nous demandons à notre cerveau de nous concentrer sur notre respiration, la précision d'un geste, pour être le plus efficace possible. Le cerveau s'active et s'excite. Il lui faudra du temps pour "redescendre" et revenir à un fonctionnement plus apaisé. Pour vous endormir plus facilement, faites du sport trois à quatre heures avant de vous coucher. Vous pouvez aussi favoriser des activités plus douces et reposantes comme le yoga et la méditation où le cerveau est dans le lâcher prise et la déconnexion. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.