Le petit-déjeuner est-il le repas le plus important de la journée ?

Le petit déjeuner est un moment essentiel pour beaucoup de personnes. Au point de ne plus s'en passer. On entend souvent dire qu'il est le repas le plus important de la journée. Vrai ou faux ? Ségolène Guisset, diététicienne nutritionniste à Bruxelles, nous donne des éléments de réponse. 

Par Audrey Morard. Credit photo : Pexels/Taryn Elliott |

Se lever et savourer un bon petit déjeuner. Ce rituel est sacré pour beaucoup d'entre nous. Ne dit-on pas que le petit-déjeuner est LE repas à ne pas sauter ? Celui qui est essentiel pour bien commencer et poursuivre sa journée ? Ségolène Guisset, diététicienne nutritionniste, nuance ces idées reçues. "C'est avoir une alimentation équilibrée générale avec les trois repas de la journée qui est important. Un petit déjeuner parfait ne va pas contrebalancer un repas du midi et du soir déséquilibré". 

Prévenir les grignotages

Prendre un petit-déjeuner est bien, mais ne pas en prendre n'est pas grave pour autant. Certaines personnes ne ressentent pas le besoin d'avoir quelque chose dans le ventre une fois sorties du lit. Dans ce cas, mieux vaut ne pas se forcer. "Je vois très souvent des individus qui n'ont pas faim le matin. Si on va contre cela, il peut avoir des prises de poids, des études l'ont montré. Si on peut prévenir trop de grignottages, c'est là que le petit déjeuner devient intéressant. Mais tout dépend de la personne bien sûr, de ses habitudes, son rythme de vie, sa faim".

Selon une enquête menée par iVox et Food in Mind sortie en 2020, le petit-déjeuner est en perte de vitesse en Belgique. 12 % des personnes interrogées déclarent ne pas en avoir pris au cours de la semaine écoulée, c’est trois fois plus qu’en 2005. Un Belge moyen prend 5,4 petits-déjeuners par semaine, soit une diminution de 9,4 % par rapport à 2005.

Comme l'indique Ségolène Guisset, deux tendances se dégagent autour du petit-déjeuner : "Du point de vue de la chrononutrition, la tendance veut que les calories constituées tôt dans la journée avec le petit-déjeuner sont les plus importantes et les plus intéressantes pour la santé. L'autre grande tendance est le jeûne intermittent. Il est de plus en plus courant d'entendre des gens sauter le petit-déjeuner pour avoir une période de jeûne plus longue et une période de prise de repas plus courte". Les individus souhaitant se lancer dans le jeûne intermittent doivent garder en tête que cette phase dure entre 10 et 12 heures par jour. Si une personne mange à 20h le soir et qu'elle prend son petit déjeuner le lendemain à 8h, la période de jeûne est respectée et ne doit pas être plus longue.

 

L'importance des fibres, des protéines et des bonnes matières grasses

Pour celles et ceux qui raffolent d'un bon petit-déjeuner, le repas du matin n'est sûrement pas celui que l'on voit dans les campagnes publicitaires. "Les céréales sucrées industrielles et le jus d'orange sont à sortir occasionnellement" rappelle Ségolène Guisset. Notre experte insiste sur un point important, trop souvent négligé ou méconnu : l'importance de l'hydration au petit déjeuner. "L'hydratation passe par une bonne boisson chaude sans sucre. Un grand verre d'eau, c'est bien aussi".

Dans l'assiette, on favorise les protéines, les bonnes matières grasses et les fibres. Ce trio est la combinaison gagnante pour être rassasié plus longtemps, contrairement aux sucres raffinés présents dans les viennoiseries, les céréales industrielles et les pains briochés. "L'indice glycémique est plus élevé. Sur le moment, nous serons plein d'énergie, mais rapidement le taux de sucre dans le sang va baisser. Résultat, on est affamé à 10h, on a un petit creux. Et on grignotte".

Les protéines stimulent notre concentration et notre productivité, chez les enfants comme chez les adultes. On mise sur des oeufs ou du tofu brouillés, du fromage, du beurre de cacahuètes sur une tartine. Côté bonnes matières grasses, on fait le plein de graines comme les graines de lin ou les graines de chia à glisser dans un granola ou dans un yaourt. Si vous vous lancez dans la préparation d'un granola maison, on dose la quantité de sucres et de matières grasses que l'on met. Pour les fibres, on oublie le pain blanc ou brioché pour privilégier le pain complet.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.