Le GLC coupé

Mercedes a décidé d’affronter ses rivaux – et surtout BMW – plus frontalement que jamais en rendant coup pour coup. La marque à l’étoile ne suivait pas encore celle à l’hélice sur le terrain du SUV coupé compact, c’est à présent le cas.
Par Stéphane Lémeret. Photo dr. |

Les formes 

C’est écrit dessus : ce GLC-là veut vraiment prendre des airs de coupé. Et à mon goût, sa face avant plus élégante, ses proportions plus harmonieuses et un profil plus fluide en font un véhicule plus séduisant que le X4 de BMW. Pour une clientèle urbaine de plus en plus portée sur ce type d’engins, ce petit supplément de style est un bon calcul. 

Le cockpit 

L’habitacle est du Mercedes pur jus, avec tout ce que cela comprend de qualité, de joujoux électroniques (tant pour la conduite que pour les loisirs) et de présentation moins épurée/rigide/sobre/ennuyeuse (biffez les mentions inutiles) que celle de la plupart des concurrents. Le conducteur a la sensation d’être assis un peu moins haut que dans un SUV et c’est agréable, mais la ligne de toit plongeante diminue forcément l’espace à la tête aux places arrière. Et ça, c’est moins bien, surtout quand on dépasse 1,80 mètre. On se consolera avec un dégagement aux genoux assez généreux. 

La conduite 

Mercedes ne s’est pas contentée de modifier la carrosserie d’un GLC pour en faire un coupé. Les sensations sont transformées et j’ai été agréablement surpris d’avoir davantage l’impression d’être dans une voiture classique (mais glamour) que dans un SUV. La tenue de route est vraiment de haut niveau et quand on place les suspensions pneumatiques optionnelles en mode Sport, on s’amuse plus et plus longtemps qu’avec un GLC classique. Ce mode Sport est aussi la bonne solution pour tirer le meilleur nectar du 2.1 turbo diesel et de la boîte automatique 9 rapports qui équipait mon modèle d’essai. Une pichenette et hop, on profite de l’espace qui s’ouvre dans le trafic de l’heure de pointe. Et une dernière bonne nouvelle : ce moteur un peu trop sonore dans d’autres Mercedes est ici très bien “encapsulé”. Bref, si vous êtes de ceux que le concept de SUV Coupé séduit, en voici un qui devrait vous plaire.  

Mercedes GLC Coupé 220d
Moteur 4 cylindres turbo diesel 2 143 cm3. Puissance 163 ch. Transmission aux quatre roues, boîte automatique 9 rapports. Longueur 4,73 m. V-max 210 km/h. Consommation moyenne 5,0 l/100 km (131 g CO2/km).
Prix    50 981 €. Note    8/10.