Le BaD Festival : un événement dédié à la food débarque à Charleroi

Avec l’arrivée de l’été, des dizaines d’événements éphémères fleurissent partout en Belgique. Le BaD Festival débarque lui, le 16 juillet à Charleroi. Rencontre avec Nathan Lauriola, le co-créateur.

 

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : BAD FESTIVAL |

Les Bruxellois ont l’habitude des événements en tout genre. Seulement en dehors de la capitale, il est plus rare de trouver un endroit qui sorte vraiment de l’ordinaire. C’est pourquoi, Nathan Lauriola et son équipe ont décidé d’installer leur festival au cœur de Charleroi, dans une zone industrielle qui leur appartient désormais. "On vient de là et malheureusement, il y a tout à faire. Des événements similaires ont lieu dans d’autres villes et les gens y vont : il y a de la demande", explique le jeune homme. Le BaD festival  prendra donc place tout l’été à Charleroi, et ce, jusqu’au mois de septembre. Derrière ce nom relativement peu attrayant, se cachent simplement les initiales de Bouffe and Drink. Ici, pas de musique mais de la nourriture venue des quatre coins de la planète.

 

Le festival en un mot : diversité

La zone industrielle a donc été transformée pour accueillir l’événement. Sur place, les visiteurs pourront choisir entre six espaces food. "Normalement, il y en a dix, mais à cause des restrictions sanitaires, on a diminué l’offre en attendant de nouvelles décisions", éclaircie Nathan Lauriola. Et en parlant de choix, il y en a. Le BaD festival proposera de la nourriture asiatique, italienne, mexicaine, grecque ou encore française, avec des crêpes bretonnes. Le maître-mot est la diversité. Pour cela, les créateurs se sont entourés du Foodtruck Event Belgium : "ils sont venus sur place et on a regardé ce qu’il était possible de faire". Pour les personnes qui auraient encore de la place après un bon repas, l’événement comprend également une partie sucrée avec des gaufres, des glaces faites à base de jus de fruits… "Avec une offre aussi large, il y a de grandes chances pour qu’une fois sur place, les visiteurs n’aient plus envie de repartir. Et s’ils ont envie de tout goûter, il faudra revenir !", ironise le co-créateur.

Sur le festival, Nathan et son équipe ont décidé de proposer de la "nourriture saine" : "il n’y aura pas de friterie, comme on a l’habitude de voir dans les Foodcourt", éclaircit-il. Chaque professionnel aura son espace dédié, dans des cuisines individuelles aménagées pour l’occasion. Les clients pourront ensuite déguster leur mets sur les 2 500 mètres carrés consacrés au BaD Festival. Ils pourront aussi boire un verre au bar principal, celui spécialisé en vin ou encore à l’espace consacré aux cocktails. Et si vous êtes amateur de bière, vous allez être servi ! Ici, 23 variétés différentes vous seront proposées.

 

Un florilège d’activités pour petits et grands

Au BaD Festival, on ne fait pas que manger ou boire. L’événement est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles activités. Nathan et son équipe ont ainsi fait appel à plusieurs groupes d’artistes qui vont réaliser des animations tout au long de l’été. "Il y aura des graffeurs et des ateliers de cuisine : on a tout sur place alors c’est pratique", indique-t-il. Les enfants sont aussi les bienvenus ! "Pour eux, on a pensé à des espaces en tout genre. Il y aura par exemple une salle d’arcade pour les occuper", poursuit le co-créateur. Et si jamais, au fil du temps, des personnes viennent les voir pour leur proposer une nouvelle activité, ils l’étudieront avec plaisir. "On a assez d’espace pour faire ce que l’on veut, alors pourquoi pas", annonce Nathan. L’invitation est lancée. Le BaD Festival accueillera également une scène et une radio. Plusieurs artistes belges seront donc présents : "ils sont talentueux donc on souhaite les montrer au grand public".

Pour le moment, la zone industrielle héberge le BaD festival. Seulement il n’est pas impossible que d’autres événements l’investissent : "les lieux nous appartiennent, alors on en fait ce que l’on veut. Pourquoi ne pas organiser une foire à bières ou à vins ? Tout est possible". "L’espace est énorme, on commence avec ça et on verra peut-être si on fait quelque chose à Noël ou entre les saisons", poursuit le jeune homme. À voir donc comment se déroule cette première expérience.

 

L’écologie au cœur du projet

Organiser un festival, c’est bien, le faire tout en respectant la planète, c’est mieux. C’est d’ailleurs ce qu’ont choisi de faire les organisateurs. Leur objectif ? Zéro déchet plastique. Le recyclage est donc au cœur du BaD Festival. D’abord parce que le village a essentiellement été construit grâce à des containers, des métaux recyclés et du bois, ensuite parce que la vaisselle en plastique est bannie : "on utilise des verres réutilisables et des laves-vaiselle pour pouvoir les réutiliser", informe Nathan. Le carton est aussi omniprésent. Sur toute la surface de l’événement, des poubelles de tri seront installées ainsi que des endroits consacrés à la nourriture de poules. Enfin, l’espace dédié aux sanitaires fonctionnera uniquement grâce à l’eau de pluie collectée dans des cuves IBC mises en place sur le site. Comme quoi, des solutions existent pour limiter les déchets.

 

Le coup d’envoi du BaD Festival aura lieu le 16 juillet prochain. Il se terminera à la fin de l’été, vers le mois de septembre. L’événement sera ouvert de 12h à 23h, du vendredi au dimanche. Pour vous y rendre, direction la zone industrielle de Lodelinsart.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.