Néo, micro et autres influenceurs : quelles sont les différences ?

Il n'y a quasiment plus une seule marque qui ne passe pas par des influenceurs pour accroître leur visibilité. Mais parmi ceux-là, il y en a un paquet! Comment les choisissent-ils ? Zoom sur ce phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur.

PAR MARIE HONNAY. PHOTOS : Pixabay. |

Commençons par la base : un influenceur, c’est une star ou une personnalité à qui l’on confère du crédit de façon presque innée (Kate Middleton, par exemple).

Un néo-influenceur est une personne qui sort un peu de nulle part et qui s’est bâti une réputation à coup de posts Instagram, Youtube (parfois de sex- tapes), voire lors d’une participation à une émission de téléréalité (Kim Kardashian et Caroline Receveur en sont les meilleures ambassadrices). Ce sont des personnalités à qui l’on prête un certain pouvoir d’influence, de persuasion.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Yesterday at @eliesaabworld Fashion Show #PFW

Une publication partagée par Caroline Receveur (@carolinereceveur) le

Un exemple : en 2016, Tommy Hilfiger, en quête d’un nouveau souffle, confie au mannequin Gigi Hadid le soin de cosigner une collection capsule. Résultat à la sortie : une série de pièces commerciales et dans l’air du temps dont le succès sans précédent s’explique par la notoriété de Gigi et le caractère éphémère de la capsule. Selon Kyla Brennan, fondatrice de HelloSociety (agence marketing spécialisée dans les collaborations avec influenceurs), ces campagnes affichent un taux d’engagement (ration nombre d’abonnés/nombre de réactions) de 60 % supérieur à celles qui misent sur des stars d’Instagram.

De néo à micro-influenceurs

En d’autres termes, ça veut dire que malgré leur plus petit nombre d’abonnés (et encore, il n’est pas rare qu’ils en aient parfois des centaines de milliers), ces influenceurs réussissent par leur authenticité et leur proximité, à convaincre que leur choix sont les meilleurs. En marge de ces collaborations marketing, d’autres approches ont vu le jour, dont celle qui consiste à faire appel à des micro-influenceurs.

Cette dernière catégorie est probablement la plus intéressante de toutes parce que ce sont des gens peu connus du grand public, mais qui jouissent d’une crédibilité sans pareil dans leur cercle d’action, de prédilection. Ils sont aussi extrêmement actifs et réactifs aux commentaires des membres de leur communauté. Ils sont en tout cas experts dans un domaine (le yoga, la cuisine, la photographie...) et bénéficient d’une légitimité accrue.

Lire aussi :