On a testé : le nouveau concept de street food de Mallory Gabsi et d’Adrien Cachot

Il y a quelques jours, nous vous parlions de l’ouverture imminente de la nouvelle friterie de Mallory Gabsi et d’Adrien Cachot. C’est désormais chose faite !  Alors à quoi ressemble cette friterie des temps modernes ? On l’a testé, on vous fait le topo.

Texte et photos par Anissa Hezzaz. |

La friterie 140 ° qui est née dans l’émission culinaire Top Chef l’année passée vient de voir le jour à Bruxelles. Aux commandes de ce tout nouveau concept sur le pouce ? Mallory Gabsi et Adrien Cachot en personne. Et si vous vous demandiez à quoi allait ressembler cette friterie, c’est bien simple : on est loin du fritkot traditionnel, ici le 140° a investi le Wolf, le food market situé à la rue du Fossé aux Loups, et dispose d’un petit comptoir aux côtés des 19 autres restaurants et deux bars. Cherchez des yeux la file et vous les trouverez facilement. 

Ouvert officiellement seulement depuis ce 1er octobre, la friterie y est installée depuis plusieurs jours et les deux compères ont déjà fait goûter quelques-unes de leurs spécialités ce jeudi 30 septembre à la presse et aux quelques fans qui n’avaient qu’une hâte : goûter à leurs fameuses frites !  

 

 

À lire aussi 10 adresses où manger des frites belges dans les règles de l’art

Des frites et un bao-burger 

Au menu ? Des frites évidemment, mais pas uniquement. « Des plats simples et conviviaux » assure Malou avant de nous les faire goûter. Car le concept de 140° se veut avant tout, correspondre à l’esprit convivial qu’on retrouvait dans une friterie, mais dans un décor plus branché. Pas de fricadelles ou de nuggets de poulets pour accompagner nos frites, mais de la street-food de haut vol.  « Au 140°, on y mange le poulet frit comme on le mangerait le dimanche chez mamy, mais dans une version un peu plus pimpée avec des techniques de préparation japonaise », nous détaille encore Mallory. Et si Malou apporte à leurs assiettes la belgian touch, Adrien n’est pas non plus en reste dans ce concept où l’on y retrouve sa créativité sans limites. 

L’un des plats les plus surprenants à la carte est sans nul doute la brochette d’abats qui leur permet d’utiliser toutes les parties du poulet , nous expliquent les deux Top Chefs.  De mémoire, on se souvient d’ailleurs qu’Adrien faisait partie de ces candidats qui osaient mettre en valeur des produits inattendus. Quant aux sauces ? Mallory et Adrien ont choisi de proposer à leurs clients les sauces qu’ils aiment particulièrement : « Moi mes frites je les mange avec de la mayonnaise ou de l’Andalouse, mais pas de l’Andalouse trop piquante », précise Malou avant de nous glisser en riant « Oui je sais, je suis chiant !». Adrien préfère quant à lui manger ses frites avec de la sriracha, une sauce thaïlandaise très piquante.  Il a donc fallu se mettre d’accord, pour finalement réussir à sortir une Andalouse qui leur convient à tous les deux..  Mention particulière aussi à leur mayonnaise maison agrémentée de cacahuète et de menthe qui nous a conquis.  

Au 140°, l’ingrédient star reste la pomme de terre, qui se retrouve cuisinée et travaillée sous toutes les formes, comme dans leur pain servi avec une boulette de poulet snackée et laquée à la sauce teriyaki. Ici le pain est réalisé façon pain bao, mais plutôt que de se limiter à la cuisson vapeur, les deux chefs repassent le pain au grill comme pour un burger. Le résultat ? Un mix entre un hot dog et un burger dans une version upgradée. Au total, trois plats cuisinés façon street-food qui promettent de ravir les gourmands. Quant à savoir si vous y verrez Mallory et Adrien derrière les fourneaux, la réponse est oui, mais cela dépendra surtout de leur planning : « C’est la meilleure chose qui nous soit arrivée à Adrien et moi après Top Chef, on ne va pas le lâcher et on essayera d’être là le plus souvent possible ». 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.