On a testé pour vous : une nouvelle coloration naturelle en salon

Surfant sur la vague du vegan et du bio, le mastodonte de la cosmétique L’Oréal Professionnel propose à présent un service en salon permettant de se faire colorer les cheveux avec des produits fabriqués à base d’ingrédients naturels, la gamme Botanéa. Mais ce type de coloration est-il vraiment aussi efficace qu’avec des produits chimiques ? À qui cela s’adresse-t-il ? Cette gamme tient-elle toutes ses promesses ? C’est ce que nous allons vous dévoiler…

Par Florence Frans. Photos : D.R. |

Le mois dernier, quelques jours après le lancement de la gamme Botanéa (attendue depuis avril 2018), nous avons eu la chance de tester pour vous ces colorations de chez L’Oréal Professionnel. Si le fait d’utiliser des pigments naturels pour se colorer les cheveux n’est pas nouveau, c’est une première pour le géant de la cosmétique. Leurs promesses ? Avoir des produits 100% vegan, végétaux et un résultat professionnel, à la hauteur de celui obtenu chimiquement. 

En quoi cela consiste ?

Cela se fait en deux temps. Le premier, il vous faudra prendre un rendez-vous de quelques minutes chez votre coiffeur préféré ou qui propose ce service. À l’aide d’une application sur une tablette et sur base d’un diagnostic il choisit une formule, ou plutôt une recette à base de 3 pigments en poudre : du cassia, du henné, et de l’indigo dosés au gramme près, en fonction du résultat désiré. Le tout sera mélangé ensuite avec de l’eau tiède ou bouillante pour activer les pigments. À la fin de l’entrevue et pour prévenir tout risque d’allergie, vous repartirez avec un échantillon de ce qui va vous être appliqué afin de vous en faire un cataplasme à la maison. Un petit centimètre carré sous un sparadrap quelque part sur votre corps suffira. Vous devrez impérativement le garder en contact de votre peau durant 48h, car les symptômes d’une allergie peuvent apparaître à la toute fin de la durée du test. Rassurez-vous, vous recevrez une quantité suffisante d’ingrédients pour en appliquer à nouveau si votre cataplasme venait à se défaire (en dormant, salle de sport, natation, frottement…). 

Si le test est réussi, que vous ne souffrez d’aucune rougeur, d’aucun picotement, c’est que vous pouvez passer à la seconde étape, celle de la coloration en salon ! Votre coiffeur reprend simplement la formule convenue au préalable et vous l’applique sur cheveux mouillés. Oui-oui, mouillés, vous avez bien lu ! Pourquoi ? Parce que la mixture adhèrera d’autant plus que sur cheveux secs. Le temps de pose sera strictement minuté, car les pigments agissent parfois très rapidement, en fonction de la nature de vos cheveux. 

À qui cela s’adresse ? Le résultat ?

À toute personne qui désire utiliser un procédé un peu plus propre et/ou en phase avec ses valeurs (grossesse, véganisme…), ou aux curieux, tout simplement. Sachez cependant que vous ne devez pas vous attendre à quelque chose de couvrant, mais à une couleur qui laisse un peu de transparence (ce qui est la mode en ce moment). Pour les blondes avec ou sans cheveux blancs, une seule application du produit suffira. Pour les personnes ayant les cheveux bruns ou beaucoup de cheveux blancs, deux applications de la « recette » seront nécessaires. Aussi, exit les tons froids. En effet, la présence d’un minimum de henné dans toutes les formules fait en sorte que le résultat sera toujours quelque peu cuivré, chaud, mais sans pour autant vous changer en Fifi Brindacier (ou en Prince Harry, pour les plus jeunes d’entre nous), sauf si vous le choisissez. Sachez également que votre couleur ne se révèlera vraiment et de façon définitive que quelques jours plus tard, le temps que les cheveux dégorgent un peu et que les pigments « travaillent », c’est-à-dire, s’oxydent (les pigments sont naturels et agissent un peu comme une pomme, par exemple. À l’air et à la lumière, elle brunit). Elle s’estompera aussi un peu au fil des semaines, mais n’altèrera en rien le rendu, qui n’en sera que plus naturel au niveau des teintes. 

Le prix ?

De 75 € à 150€, en fonction de la nature et de la couleur de vos cheveux (un ou deux passages sont, comme vous le savez, parfois nécessaires). 

Ce qu’on en pense… 

Sur le fond, même si on sent l’impulsion marketing, que du bien ! Qui parmi nous n’aurait pas envie de limiter sa consommation de produits chimiques, surtout s’il s’agit de s’en tartiner tous les jours sur le corps ou de vivre avec 24/24h ? Pour la couleur, ayant une teinte naturelle blond cendré, on ne s’attendait pas à un résultat si cuivré, mais il s’est atténué avec le temps pour créer de beaux reflets chauds et naturels. On a aussi trouvé assez rigolo et didactique d’utiliser une tablette pour créer une recette pour nos cheveux. Aussi, nous nous sommes amusées à deviner à quoi l’odeur de la mixture nous faisait penser. On hésite encore entre thé matcha ou soupe aux épinards… à vous de laisser voguer votre créativité. 

Si l’application de la préparation encore tiède sur le cuir chevelu est assez surprenante (mais agréable) pour la cliente, ce sont les coiffeurs que cela impacte plus en raison des divers petits aménagements qu’ils doivent mettre en place dans leurs salons, spécifiquement pour cette gamme. En effet, durant l’application, des gouttes (des noquettes, comme on dit à Liège) tombent par terre et rendent le sol glissant, voire le tachent. Eux de nous confier qu’ils ont aménagé de petits coins « nature » au milieu des autres bancs de lavage et mis en place certaines astuces pour en limiter les petits inconvénients. 

On recommande ces couleurs naturelles ? Oui, mais il faudra quelque peu s’habituer à ce nouveau rituel et accepter le fait qu’il puisse y avoir une légère différence entre la nuance affichée sur la tablette et la réalité. 

Le petit plus

Les poudres Botanéa sont conservées dans des bouteilles transparentes ressourçables. Le réapprovisionnement en salon se fait à l’aide de sachets semblables à ceux que l’on utilise pour le thé. Et pour aller jusqu’au bout du processus « nature », dirigez-vous vers la gamme de soins naturelle et vegan SOURCE ESSENTIELLE de L’Oréal Professionnel pour votre quotidien. Elle sent redoutablement bon et est diablement efficace. On aime aussi son flacon cubique et transparent (on joue sur le fait que l’on n’a rien à cacher) qui permet le déploiement de moyens logistiques plus rentables et qui est ressourçable en salon ! Il était temps qu’on y pense…  

Lire aussi :