Pourquoi sommes-nous de plus en plus nombreux à être allergiques au pollen ?

Le pollen ne cesse d’augmenter en ce moment. En 2023 déjà, les pics étaient assez élevés durant le printemps et l’été. Mais plus les années passent, plus nous sommes nombreux à développer des allergies. Une spécialiste nous explique pourquoi. 

Par Kimberly Debluts. Crédit photo : Unsplash |

Si vous n’êtes pas en forme depuis quelques semaines, la raison pourrait être la concentration de pollen présente dans l’air. La Docteur Isabelle Jacques, pédiatre et pneumo-allergologue pédiatrique à Auderghem, nous affirme que le changement climatique et les saisons décalées influencent le taux de pollen.

Malgré le temps pluvieux en Belgique, on suit la même tendance que l’an dernier en termes de présence constante de pollen. La médecin précise que le taux de pollen était gigantesque en 2023, notamment en mai, en raison des canicules et des vents qui les ont fait voyager. Pour cette année, nous sommes actuellement en pleine saison de pollen, plus précisément de graminées. Le constat final ne pourra se faire qu'une fois cette période achevée.

En vidéo, découvrez notre masterclass avec Oîkos :

Les allergies en croissance

De plus en plus de personnes sont susceptibles d’être allergiques. « J’ai eu des patients qui n’étaient pas allergiques au pollen mais qui avaient des réactions et des symptômes à cause de l’irritation par le pollen », nous confie le Docteur Jacques. D’autres raisons entrent en jeu. Cela peut être multifactoriel nous précise la médecin. « Il y a beaucoup plus d’allergies qu’avant. L’environnement change, notre système immunitaire aussi. Par exemple, les allergies alimentaires augmentent parce qu’on mange des aliments qui viennent d’ailleurs et auxquels notre système immunitaire est moins adapté. Les facteurs climatiques sont importants aussi, tout comme la pollution ».

Comment agir ?

D’abord, il faut savoir à quel pollen nous sommes allergiques. Pour chaque type, certains petits moyens peuvent être mis en place. Si les symptômes restent ceux d’une allergie, l’allergologue recommande de bien fermer les portes et fenêtres de la maison afin que le pollen ne rentre pas dans l'habitat. « Vous pouvez ventiler votre maison tôt le matin et tard le soir quand les pollens sont collés au sol grâce à la rosée. » Il est déconseillé de laisser votre linge sécher dehors. Vous pouvez également vous promener après que la pluie soit tombée. « Si vous voulez faire du sport ou une promenade en forêt ou dans les champs, il vaut mieux le faire quand la pluie est tombée et non à midi où toutes les fleurs sont ouvertes et où le pollen est en l’air. » 

Une recommandation à ne pas sous-estimer pour éviter de s’allergiser est de se laver fréquemment les cheveux. Le pollen passe en effet dans le corps par le cuir chevelu. Si vous avez des symptômes plus importants, vous pouvez utiliser des traitements symptomatiques et donc des antihistaminiques, à vérifier avec votre médecin avant toute prise.

En images, comment se soigner dès les premiers symptômes d'allergies au pollen : 

La rédaction vous recommande, si vous êtes sensibles aux allergies au pollen, le site internet AirAllergy.be. La plateforme recense le taux de pollen dans l’air grâce à plusieurs capteurs.

Ne manquez plus aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.