On a découvert pour vous que le soutien-gorge idéal existe !

D’après la marque italienne de lingerie Intimissimi, 8 femmes sur 10 ne connaîtraient pas leur taille de soutien-gorge. Trouver le sous-vêtement idéal est donc l'affaire d'une vie pour certaines. Mais il semblerait que le Saint Graal existe. Retour sur une expérience chez Intimissimi où de petits seins sont devenus les rois du bonnet. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : Reporters / Pexels. |

C’est donc à l’occasion du lancement de sa nouvelle campagne, qui a pour slogan « No One Can Judge Me» et une égérie de choc, Sarah Jessica Parker (l’actrice mythique de Sex and the City), qu’Intimissimi nous a conviées à un événement afin de bénéficier des conseils de pros de la lingerie avec une seule promesse : trouver (enfin) le soutien-gorge idéal, celui qui s’adapterait parfaitement à notre morphologie. Après 27 ans de galère, j’allais enfin connaître mon tour de poitrine et savoir quelle dentelle me convient le mieux. Qu’il s’agisse de la taille du bonnet, du tour de taille, de la sorte de décolleté, on ne tombe que trop rarement sur celui qui sera à la fois confortable et qui épousera nos formes. 

Le rendez-vous 

Jeudi, 18h, l’adresse du jour renseignée est Avenue de la Toison d’Or à Bruxelles, à hauteur d’Intimissimi. À l’entrée du magasin, deux serveurs proposent de se désaltérer en choisissant l’un ou l’autre cocktail proposé. Mais nous ne sommes pas là pour ça, une mission d’envergure nous attend à quelques mètres de là. À peine le seuil de la porte franchi, l’une des responsables du magasin nous accueille et nous propose de faire le tour du magasin. Ni une ni deux, nous voilà déjà conquises par la sublime collection de la marque et l’envie d’enfiler LE soutien-gorge de nos rêves se fait de plus en plus pressante, même si on voudrait tous les essayer, comme le Francesca, avec ses armatures légères et son rembourrage discret qui semble fournir un volume parfait, Elena, celui tout en dentelle qui offre à coup sûr un décolleté en V sublime, ou encore le Simona et son push-up en dentelle qui semble faire une poitrine à couper le souffle. 

Avant de fondre pour mon modèle préféré, la première chose à faire c’est de prendre les mesures pour déterminer quelle taille me conviendra le mieux. Nul besoin de se déshabiller pour mesurer le tour de poitrine, cela se fait « au-dessus des vêtements » me précise la pro en la matière. C’est donc armée d’un mètre ruban qu’elle s’attèle à prendre mes mesures. La première se fait juste en dessous de la poitrine, en serrant légèrement. Pour la deuxième, celle qui déterminera la taille du bonnet, il s’agit de placer le mètre ruban sur le bout des seins. Il ne lui faut alors que quelques secondes pour trancher : « vous faites du 75B ! ». Je comprends alors mieux pourquoi mes bretelles ne se mettent jamais correctement et la raison pour laquelle à la fin de la journée, mes soutiens-gorge me laissent toujours des marques sur la peau : je ne portais jusqu’à présent jamais la bonne taille. Pourtant, la conseillère m’assure que la plupart des femmes portent des soutiens-gorge trop grands ou trop petits. Me voilà rassurée. Je connais donc enfin ma taille réelle, et je suis d’autant plus excitée de commencer les essayages. 

Petits seins, grand décolleté 

Avant cela, la conseillère me demande ce que je recherche précisément afin de savoir vers quel modèle me diriger : « Plutôt quelque chose de confortable ou de sexy? », me lance-t-elle… Et pourquoi pas les deux en un ? « Évidemment, c’est tout à fait possible », me rassure-t-elle. Pas besoin d’en dire plus pour qu’elle comprenne que je voudrais un maximum de confort et mettre ma petite poitrine en valeur. 

Je file en cabine d’essayage. Le premier modèle qu’elle m’apporte me laisse d’abord dubitative, à première vue. Moi qui ai toujours eu l’habitude d’avoir du rembourrage dans mes soutiens-gorge, celui-ci n’en possède qu’un minimum. La vendeuse m’explique alors que ce modèle est plutôt dédié aux femmes qui veulent une forme naturelle avec un certain maintien. Pas franchement convaincue, j’enfile pourtant le soutien-gorge et je comprends mieux d’où vient son nom « Bellissima ». Parfaitement placé sous ma poitrine, le modèle remonte mes seins tout en ajoutant un petit de volume, juste ce qu’il faut pour un effet naturel. Premier essai validé. 

Désormais certaine d’être entre de bonnes mains, je me laisse guider totalement dans le choix des autres modèles à essayer. À peine ai-je eu le temps d’enlever le Bellissima (même si j’avoue que je l’aurais bien gardé plus longtemps tellement je m’y sentais bien), la vendeuse m’amène déjà d’autres soutiens-gorge, dont un qui m’avait tapé dans l’oeil depuis le début : celui que Sarah Jessica Parker porte pour la campagne.

Je l’enfile et très vite je me rends compte que ça n’ira pas. La pro confirme. En effet, ses bonnets préformés sont trop écartés comparés à ma poitrine et plutôt que de m’offrir le décolleté sexy et raffiné de Carrie Bradshaw, le modèle donne à mes seins un effet un peu rigide, artificiel et un décolleté plus plat que la Belgique (ça vous donne une idée…).  

Ce n’est pas grave, il me reste encore 4 autres modèles à essayer. Pour la suite des essayages, ce ne sera qu’une succession de bonnes surprises : mes petits seins sont à chaque fois mis en valeur, tantôt rehaussés, tantôt bien recentrés. En plus d’être esthétiquement canon, la collection procure un confort optimal et offre un joli galbe arrondi à mes petits bonnets. Grâce à ses nombreux conseils, la vendeuse a même réussi à me trouver un soutien-gorge en triangle sans armatures qui s’adapte parfaitement à mes petits seins. 

Plutôt trois fois qu'une !

Ne sachant pas me décider sur mon modèle préféré, j’en ai finalement pris trois, histoire d’en avoir un pour chaque occasion. C’est donc un pari réussi pour Intimissimi. Le soutien-gorge idéal existe, il suffit simplement que chaque femme trouve celui qui s’adapte le mieux à sa morphologie. En sortant de là, je dois bien l’avouer, je n’avais qu’une envie : rentrer vite chez moi ôter le celui avec lequel j’étais venue afin de me libérer des armatures et des sangles qui s’enfonçaient dans ma peau. 

Si vous aussi vous désirez trouver le soutien-gorge idéal, rendez-vous sur intimissimi.com.

Lire aussi :