Et si vous étiez allergique au froid ?

Alors que le froid s’installe de plus en plus chez nous, les plus frileux regrettent déjà l’été, mais pour certaines personnes, les allergiques au froid, l’arrivée de l’hiver est vécue comme un enfer. Car oui, être allergique au froid est une vraie maladie.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Foter. |

Appelée également urticaire au froid, l’allergie au froid touche une infime partie de la population. En effet, selon les estimations, cette sorte d’urticaire toucherait seulement 1 à 3 % de la population et généralement plutôt les femmes que les hommes. Mais elle n’est toutefois pas à prendre à la légère, car pour les concernés, c’est un véritable enfer à vivre au quotidien. Et on ne vous parle pas des frileux, qui, dans le pire des cas, multiplieront les couches de vêtements pour sortir de chez eux dès que les journées s’annoncent plus fraîches :  on parle de ceux pour qui le contact au froid peut se transformer en démangeaisons extrêmes, en plaques rouges ou tout autre symptôme spécifique à l’urticaire du froid.

Si le plus souvent, les symptômes se déclenchent là où la peau a été en contact avec le froid, il arrive que les démangeaisons deviennent extrêmes et l’allergie peut parfois provoquer des symptômes bien plus graves. Comme le rappellent souvent les médecins, il ne s’agit pas à proprement parler d’une allergie puisqu’aucun allergène, tel que le pollen, des aliments ou autre, ne déclenche cet urticaire. Ici, c’est le contact au froid ou le frottement qui pourra déclencher une crise. Concrètement, après une exposition au froid, même de courte durée, des plaques rouges et des démangeaisons commencent à se faire sentir et à apparaitre de manière spontanée sur le corps. Parfois, les plaques de démangeaisons sont accompagnées de gonflements sous-cutanés, qui peuvent disparaître aussi vite qu’elles ne sont apparues.

Le test du glaçon 

Pour savoir si vous êtes allergique au froid, il existe un test tout simple : prenez un glaçon et laissez-le en contact quelques minutes avec votre peau. Si cela commence à vous démanger, il se pourrait que vous soyez allergique au froid. Pour en être certain, il faudra évidemment vous faire diagnostiquer comme tel par votre médecin. Il vous prescrira alors des antihistaminiques à prendre régulièrement.  

Comment s’en protéger ?

Comme tout urticaire, il est difficile de prévoir si vous êtes sensibles ou non au froid au point d’en développer une allergie. Mais si votre médecin constate que vous êtes bel et bien touché par l’urticaire au froid, il faudra alors éviter les situations qui pourraient stimuler la réaction allergique : habillez-vous chaudement, évitez le froid autant que possible, prenez des douches tièdes , évitez les frottements sur votre peau. Bref, une nouvelle qui nous donne encore plus envie de rester chez nous, sous la couette !

    Lire aussi :