Journée du dépassement : cinq gestes simples pour sauver la planète

Ce 29 juillet, nous avons épuisé l’ensemble des ressources planétaires pour l’année 2021. Ce jour de dépassement de la Terre est un moyen de prendre conscience de la gravité de la situation.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : UNSPLASH/NOAH BUSCHER |

Nous ne sommes qu’au mois de juillet, et pourtant, nous avons déjà épuisé toutes les ressources que peut nous offrir la planète en un an. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Tous les ans, l’ONG Global Footprint Network calcule ce que l’on appelle "le jour du dépassement" en prenant en compte la déforestation, la surpêche, la surexploitation agricole, les émissions de gaz à effet de serre issues de la combustion d’énergie fossile… Autant de critères sur lesquels on nous alerte depuis des décennies. À partir d’aujourd’hui, nous vivons donc à crédit concernant les ressources naturelles fournies par la Terre. Pour vous donner un ordre d’idée, en 1970, le jour de dépassement avait lieu le 30 décembre, en 1996, le 30 septembre et en 2020, le 22 août. À noter que l’année dernière, ce jour a eu lieu trois semaines plus tard en raison des confinements que nous avons vécus. Alors pour aider durablement la planète, sachez que de nombreux gestes peuvent être mis en place. Ils sont peut-être simples, mais sont indispensables.

 

Diminuer notre consommation d’eau potable et d’énergie

L’eau potable est une ressource qu’il faut préserver. Avec de simples gestes, il est possible de l’économiser. On ne cesse de nous le répéter, mais la première chose à faire est de couper l’eau lorsqu’on se brosse les dents et quand on se savonne. Concernant la salle de bain, remplacez le pommeau de votre douche par un autre plus économe. Pareil dans les toilettes, choisissez une chasse d’eau avec deux débits d’évacuation. En ce qui concerne les lessives, faites tourner la machine lorsqu’elle est pleine. Inutile d’en lancer une à moitié remplie. Idem pour le lave-vaisselle. Enfin pour arroser les plantes, faites installer un bidon de récupération d’eau de pluie.

En ce qui concerne l’énergie, ne laissez pas la lumière allumée lorsque vous n’êtes pas dans la pièce. Aussi, au lieu de mettre en veille la télévision ou l’ordinateur, éteignez-les. Pour que cela soit plus pratique, investissez dans des multiprises que vous débranchez une fois que vous n’avez plus besoin des appareils. Pour finir, baissez la température des thermostat de quelques degrés. En hiver, préférez porter un pull et achetez des plaids.

 

Diminuer sa consommation globale

Ce conseil peut s’appliquer à une multitude de choses. À commencer par les vêtements. Nos placards débordent et pourtant, on cherche toujours à avoir de nouvelles pièces, et ce, même si on ne porte pas le quart de ce que l’on achète. Alors avant d’acheter quelque chose, l’idéal est de se demander si on en a vraiment besoin et d’attendre quelques jours afin de voir si on y pense toujours ou pas. Certains achats peuvent en réalité être des caprices alors pour ne pas consommer inutilement, mieux vaut y réfléchir à deux fois. Même chose pour les appareils technologiques. Le dernier téléphone est sorti, vous vous ruez dessus, alors que le vôtre fonctionne correctement. Peut-être faut-il attendre encore quelques mois. Et si votre mobile tombe en panne, cherchez d’abord à le faire réparer avant de le remplacer. Prenez cette habitude pour tous vos électroménagers. Enfin, concernant les courses, quand vous les faites, vous choisissez sûrement des lots parce qu’ils sont moins chers. Mais êtes-vous sûr de consommer la totalité des produits achetés ? En questionnant votre consommation globale, vous limiterez un gaspillage important.

 

La vidéo du jour : 

 

Utiliser moins de produits d’entretien

Les produits d’entretien sont aussi nuisibles pour la planète que pour notre santé. L’odeur qui émane des flocons à l’ouverture en témoigne. Avant une session ménage, demandez-vous si vous avez vraiment besoin de cet anti-bactérien, anti-calcaire et de cette eau de javel ? On vous devance, la réponse est non. D’abord parce qu’ils ne tiennent pas toutes leurs promesses, mais aussi et surtout, parce que ces produits sont très corrosifs. L’idéal est donc de réaliser ses solutions d’entretien à la maison. Pour cela, trois produits sont à privilégier. À commencer par le vinaigre blanc qui peut servir de désinfectant, détartrant, dégraissant et détachant. Le bicarbonate de soude fait briller, désencrasse les surfaces et capture les mauvaises odeurs. Enfin, optez pour le savon noir, idéal pour nettoyer aussi bien le four, les plaques de cuisson, le sol ou encore la baignoire. Diminuer les produits d’entretien vous permettra également de diminuer votre consommation de plastique.

 

Limiter les emballages

Après avoir fait les courses, on se rend compte du nombre important d’emballages inutiles encore utilisé aujourd’hui. Lorsque vous faites vos provisions, tournez-vous vers des produits non emballés comme le dentifrice, les yaourts… Une fois arrivé au rayon des fruits et légumes, ne prenez de sac que pour les aliments fragiles ou pour ce que vous prenez en gros. Si vous choisissez un concombre, un poivron ou un avocat, nul besoin de l’emballer. Sinon, vous pouvez aussi apporter vos propres contenants réutilisables, comme ce que vous feriez dans un magasin de vrac. En plus, grâce à cette technique, vous ne prendrez que le nécessaire. Vous ferez donc des économies et limiterez le gaspillage. Malgré tout cela, si vous ne pouvez pas vous passer d’emballage, tournez-vous vers le carton, qui se recycle beaucoup plus facilement. De manière générale, pensez à trier le plastique, du carton, du verre.

 

Consommer des produits de saison

Beaucoup de personnes pensent encore que l’on peut manger des tomates toute l’année. Et bien sachez que c’est faux. La saison des tomates s’étend de mai à novembre. Consommer des produits hors saison veut dire qu’ils ont été cultivés dans d’autres pays et que leur transport a eu un impact sur l’environnement. Privilégiez donc les aliments locaux et bio, garantissant normalement la non-utilisation de produits chimiques de synthèse polluant les sols. Enfin, essayez de limiter au maximum votre consommation de viande. Surtout celle de bœuf. En effet, le méthane issu de la digestion des ruminants pollue l’air. De même pour le poisson. Renseignez-vous auprès du poissonnier pour ne pas être acteur de la surpêche. Le mieux est donc de se tourner vers les légumes bio et de saison et la volaille.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.