Les dupes, ces produits à petits prix, peuvent-ils faire trembler les marques de luxe ?

Sur les réseaux sociaux, les dupes sont plus que jamais en vogue grâce à des créateurs de contenu qui ne cessent de les mettre en avant. Ces produits peuvent-ils pour autant fragiliser le marché des marques de luxe ? 

Par rédaction. Photos : Unsplash/ Mathilde Langevin |

Les réseaux sociaux sont une aubaine pour rechercher de nouveaux produits. Les célébrités et créateurs de contenu y présentent leurs accessoires ou derniers vêtements préférés. En quelques clics, il est possible de se les procurer. Oui mais voilà, certains d'entre eux se révèlent (très) onéreux. Pour se payer le quasi même parfum ou quasi même sac à main à un prix beaucoup plus abordables, il existe des produits bien particuliers. Leur nom ? Les dupes. 

Vous dépensez trop en cosmétiques et en vêtements, voici une méthode pour y remédier : 

C'est quoi un dupe ? 

Le dupe (diminutif de duplicata) est un produit qui en copie un autre, souvent de luxe. Il n'est pas question ici de tromper le consommateur puisqu'il est au courant qu'il ne s'agit pas de l'original. Généralement, le produit est le même : il a les mêmes fonctions, le même packaging, la même odeur pour un parfum, la même forme pour un vêtement ou un sac... Seule la marque diffère. Des boutiques éphémères consacrées aux dupes des parfum ont d'ailleurs fleuri ces derniers temps preuve de leur succès. 

Une tendance loin d'être récente

Les réseaux sociaux ont grandement contribué au développement du marché des dupes, mais leur origine remonte à quelques décennies. Si l’on regarde bien, nous sommes entourés de dupes depuis bien longtemps. Les premiers dupes de la mode viennent des magasins discount, qui, dans les années 60-70, reproduisaient des tenues connues du monde de la mode à prix démocratiques. En 2024, les dupes sont présents dans de grandes enseignes de fast fashion comme H&M, Shein, la plateforme prisée par les jeunes, ou encore des sites comme StockX ou PandaBuy. Des marques vivement critiquées pour leur folle production et accusées de plagiat par les créateurs et les grandes marques de luxe.

Une réelle menace pour les grandes marques de luxe ?

Les marques de luxe et les créateurs sont les premiers impactés par la tendance des dupes. Même si peu d’entre eux entament des poursuites, beaucoup essaient de sensibiliser leur communauté et de protéger leurs créations. Le système des dupes les fragilise car les consommateurs se dirigent davantage vers l'alternative plutôt que l'original en raison de prix bien plus minis.

Les créations originales peuvent aussi être confondues avec les dupes. Ici, c'est l'image de la marque qui en prend un coup. Bien que les dupes légaux s'inspirent généralement des tendances sans violer directement les droits de propriété intellectuelle, il existe des cas où des copies peuvent ne pas respecter ces lois de marque ou de copyright. Cela rend alors difficile la protection et l'exclusivité des créations originales.

Les dupes peuvent-ils pour autant faire couler les grandes marques de luxe ? Rien n'est sûr. Ces majestueuses enseignes sont toujours demandées et incarnent un véritable prestige que des personnes veulent un jour arborer. Si l'on regarde de plus près les chiffres du marché du luxe, on constate une augmentation entre 8 à 10% en 2023 selon le dernier rapport de Bain & Company et Altagamma. Cela représentait au total 1 500 milliards d’euros de ventes à la fin de la même année. Les biens dits de luxe personnels englobant la mode, la maroquinerie, la joaillerie, l’horlogerie et la beauté, ont par ailleurs continué de progresser et ont atteint 362 milliards d’euros de ventes toujours fin 2023. Vous l'aurez compris, le marché du luxe se porte très bien et ne semble pas être impacté par le succès des dupes. 

En vidéo, comment Zendaya s'est imposée comme icône de la nouvelle génération :

Comment reconnaître un dupe d’un original ?

Les dupes peuvent parfois ressembler à l’identique à l'original, mais certaines détails peuvent vous aider à observer ces différences. Il y a quelque temps, nous vous révélions les astuces pour reconnaître les contrefaçons de maquillage. Voici à présent nos conseils pour les dupes. Petit exemple pratique avec le sac Chanel Classic Flap Bag et son inspiration de chez Zara, le Zara Inspired Quilted Chain Bag.

Le packaging : Inspectez les coutures, le logo, le poids et les matériaux.  Ces derniers doivent être de qualité, robustes et doivent bien tenir. Dans le cas du Zara Inspired Quilted Chain Bag, le sac imitation est plus matelassé que l'original, le produit de moins bonne qualité. On l'aperçoit tout de suite en comparant les cuirs des deux accessoires. L'un est en cuir véritable (d'agneau ou de veau) et l'autre en similicuir (ou en cuir synthétique).

Le point de vente : si le point de vente est différent, bien vérifier la documentation et tous les points cités ci-dessus, les sacs originaux sont rarement vendus dans des échoppes ou des sites douteux.

Le prix : si le prix est trop beau pour être vrai, il y a sûrement un problème... Nous savons que les marques utilisent des produits chers et de qualité, le prix de leurs productions devrait donc aussi être élevé. Dans notre exemple, la version de Chanel coûte entre 6 000 et 8 000 euros selon le modèle et la taille, tandis que la contrefaçon coûte à peine 50 à 70 euros. 

La documentation et la vérification : les sacs de marque sont souvent accompagnés d'une preuve d'authenticité ou de QR codes pour pouvoir justement vérifier l'authenticité du sac. S'il n'y a aucune des 2 options, le sac n'est probablement pas de qualité supérieure. Bon plan : il existe des applications pour tout connaître sur son vêtement, à commencer par son authenticité.

Ne manquez plus aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici