Noël ailleurs : les traditions méditerranéennes

Aujourd’hui, on vous emmène dans le sud de l’Europe pour découvrir les traditions de Noël des pays de la Méditerranée, qui malgré les températures douces, fêtent Noël comme il se doit !

Par Mathias Renaux. Photo: Instagram |

En Italie

Chez nos voisins italiens, la période de Noël débute le 8 décembre pour s’achever à l’Epiphanie. La fête en elle-même dure trois jours, du 24 au 26. Les traditions varient selon les régions. Mais partout, on trouve des crèches, installées dans les foyers neuf jours avant Noël. À table, les menus varient, mais un mets est incontournable : le célèbre gâteau Panettone, une brioche très légère, traditionnellement aux fruits confits et aux raisins secs.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Lindsay Radcliffe (@lindsaysfeast) le

Du côté des cadeaux, dans certaines régions (Sicile, Nord-Est, Émilie-Romagne, Vénétie…), ils sont distribués aux enfants sages par Santa Lucia, sur son âne volant, le 13 décembre. Les galopins qui auront fait des bêtises recevront, eux, du charbon. Dans d’autres coins, c’est le Père Noël ou Bobo Natale qui passe le 25 décembre. Ailleurs encore, à Rome notamment, il faut carrément attendre la nuit du 5 au 6 janvier, et le passage de la sorcière Befana (très vieille mais aussi très gentille) sur son balai. Là encore, les vilains garnements n’auront… que du charbon ! En ce qui concerne les cadeaux pour “les grands”, privilégiez la qualité sur la quantité, et emballez-les joliment. Notez que les mouchoirs et les broches, même les plus coûteux, sont réservés aux enterrements. De même, n’emballez pas les présents dans du papier noir avec un ruban doré, couleurs du deuil.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par MAD-n-GLEE [Gabrielle Elliot] (@gabyell13) le

En Espagne

Le jour de Noël a un sens très religieux, c’est le jour de la naissance de Jésus. On passe la soirée en famille, à table. Si le sapin n’est pas toujours de mise, la crèche occupe par contre une place de choix. Il n’est pas rare de voir dans les foyers de vraies constructions qui se transmettent de génération en génération. Dans certaines familles, les cadeaux sont distribués ce soir-là, mais la tradition des Rois Mages étant plus ancrée que celle du Père Noël (chaque enfant a d’ailleurs son mage préféré, à qui il adresse sa liste de cadeaux), ils sont plus souvent distribués à l’Épiphanie, dans la nuit du 5 au 6 janvier.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Eucaris Valencia (@elportaldejesus) le

Mais en Espagne, Noël commence vraiment le 22 décembre, jour de la « Navidad », un jour où une tombola nationale est organisée, appelée Sorteo De Navidad. Elle est suivie à la télévision par un bon nombre d’Espagnols, espérant remporter le gros lot de Noël.  Une autre tradition invite les enfants à aller de maison en maison chanter Noël et demander des offrandes, lors de la Noche Buena, juste avant le repas du 24 décembre.

Des cadeaux à éviter pour les parents ? Du vin, même un grand cru, les Espagnols étant très fiers de leur production locale. Sont appréciés par contre, le chocolat et les fleurs (toujours en nombre impair sauf le 13 qui porte malheur).

En Grèce

Dans toute la Grèce, les fêtes de Noël s’étendent sur une douzaine de jours, de la nuit de Noël à l’Épiphanie, appelée Theophania. Durant cette période, les Grecs suspendent du basilic pour éloigner les mauvais esprits et ornent leur maison soit d’un sapin, soit d’un bateau, emblème national. À noter que certains Grecs pratiquent un régime végétarien 40 jours avant le début des festivités. Le soir du 24, les enfants vont de maison en maison accompagnés d’un trigone (sorte de triangle métallique) pour chanter des Kalanda, des chants traditionnels grecs. En échange, ils reçoivent des friandises.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Kallichoron Art Boutique Hotel (@kallichoron) le

C’est donc plutôt le 31 au soir que Noël est célébré. Au début du repas, la coutume veut que les familles jettent une grenade sur le seuil de la porte de leur maison, grenade qui aura été préalablement bénie, afin d’apporter joie et prospérité tout au long de l’année. Pour le dessert du repas copieux, on retrouve en général la Vasilopita, un gâteau au yaourt et aux amandes, équivalent de notre galette des Rois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Travel Leaders COS (@travelleaderscos) le

Du côté des cadeaux, ceux-ci ne sont offerts que le 1er janvier, par Saint Basile. Ils ne doivent pas être coûteux, mais plutôt bien emballés. Comme dans de nombreux pays, on évite les objets coupants (même un beau coupe-papier griffé), symbole de rupture.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :