Nos astuces pour créer un potager sur un mètre carré

Parce qu’avoir un potager demande de l’entretien, et qu’en ville, il n’est pas toujours facile d’avoir une grande parcelle de terre, voici nos astuces pour cultiver ses propres légumes comme à la campagne.

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. /Pexels. |

La préparation

Avant toute chose, définissez clairement le type de potager que vous souhaitez cultiver : des fruits, des légumes, des plantes aromatiques ? Dans un si petit espace, il va falloir choisir, car bien évidemment, vous ne pourrez pas tout avoir.

Décidez aussi du type de potager selon l’espace dont vous disposez : un potager surélevé présente l’avantage de prendre moins de place et sera aussi plus confortable pour votre dos puisque vous n’aurez plus à vous baisser. À l’inverse, le potager au sol vous demandera certes plus d’efforts physiques, mais si vous garder la terre d’origine, il n’y a rien de mieux puisqu’elle est constituée de tous les minéraux et de matière organique pour faire pousser nos légumes dans les meilleures conditions. Encore faut-il bien préparer la terre. Pour ce faire, trois étapes sont indispensables : d’abord le désherbage, ensuite l’amendement, c’est-à-dire l’apport de matière organique ou minérale pour améliorer la terre et enfin le labour ou le retournement du sol. Pensez également à placer le potager proche de la maison, afin d’avoir toujours un œil dessus et d’être sûr de vous en occuper.

Des légumes inratables

Dans un si petit espace, il ne s’agit pas de se planter. Le choix des légumes que vous allez cultiver est primordial pour vous assurer un bon rendement. Alors, si vous ne voulez pas vous retrouver avec une demi-courgette et 3 patates en guise de récolte finale, mieux vaut privilégier certains légumes plutôt que d’autres. Parmi les légumes produisant plus de 1,5kg/m2, on retrouve par exemple la betterave, la carotte, l’échalote, les haricots verts, le navet, le panais, l’oignon, les poireaux, ou encore les tomates.

Rentabiliser l’espace

Afin d’occuper au mieux tout le potager, une astuce simple consiste à ne laisser aucun espace vide. Pour cela, vous avez le choix entre deux méthodes : soit vous cultivez deux cultures sur un même rang, avec une culture haute et une culture basse, soit vous alternez entre une culture de cycle court avec une culture de cycle lent. Par exemple, si vous plantez des tomates en culture haute, associez-les avec des plants de basilic en culture basse. Non seulement vous gagnerez de l’espace, mais en plus, la permaculture permet aussi aux différentes cultures d’être complémentaires au niveau de leur besoin.

En vidéo, découvrez les bonnes associations à faire dans votre potager :

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :