Quatre marques belges de maille pour hommes à découvrir

Le pull c’est le nouveau blazer ! et depuis une poignée d’années, certains labels belges font révolutionnent la maille pour hommes. On vous les présente

Par Marie Honnay. Photos D.R. |

Nouveaux classiques

A la tête de Castart, Dries et Michiel Somers ont toujours baigné dans l’univers du textile. Mais pour ces deux frangins de moins de 30 ans, il n’était pas question de faire un copié-collé du fashion model de leurs parents. « Nous privilégions les matières organiques et biodégradables, évidemment, mais aussi une production à la fois éthique et qualitative. Dans le registre de la maille, on pense souvent à l’Ecosse, mais si on parle de prix, ce pays n’est pas très concurrentiel. Nous avons donc opté pour l’Italie où nous collaborons avec un atelier spécialiste de la maille depuis trois générations. Pour nos pulls en coton et cachemire ou en mélange mohair/alpaga, nous nous sommes associés à un autre atelier, en Chine cette fois, dont nous connaissons bien les pratiques.

L’éthique figure en effet au cœur de notre démarche. » Castart propose des pulls qui se veulent fun et colorés, sans forcément viser l’archibranché : « Pourquoi les hommes auraient-ils besoin d’un énième pull gris ou marine ?  Même quand nous dessinons des basiques, nous cherchons toujours à les twister. C’est le cas de notre cardigan, une pièce hybride qui revient en force dans le vestiaire masculin depuis une ou deux saisons ». 
Le modèle à s’offrir cette saison : un cardigan ligné, ni trop serré, ni trop large, à porter ouvert ou semi-ouvert sur un t-shirt blanc ou un top oversize ou, de manière plus classique, totalement fermé sur une chemise. 

Infos points de vente et e-shop : castartclothing.com

L’Esprit néocollège

1971, c’est l’année de naissance  de Christelle Loozen, la designer à l’origine de ce label , mais aussi un clin d’œil à l’esprit des années 70, qu’on retrouve sur le logo de la marque : un écusson inspiré des brevets sportifs emblématiques des seventies. Dessinés en Belgique, les mailles 1971 sont produites au nord du Portugal, dans un atelier familial porteur d’un vrai savoir-faire. « Pour reconnaître un bon pull, c’est simple : vérifiez s’il affiche des diminutions au niveau des emmanchures, plutôt qu’un simple coupé/cousu. », précise Christelle. Cet automne, fidèle à ses valeurs, 1971 propose, en entrée de saison, deux modèles phare en coton bio : une marinière et un modèle plus fantaisie dont le 1971 floqué sur le devant est un joli clin d’oeil aux pulls aviateurs vintage. « Je privilégie les modèles ajustés. Un buste masculin, c’est sexy.

Pourquoi le cacher sous un pull trop grand ? Nous travaillons sur base de coton bio : une production sans pesticide et moins gourmande en eau. 
Le modèle à s’offrir cette saison : la marinière Dany en coton bio ou, plus tard dans la saison, Fred, un pull classique à porter sur une chemise ou un polo dans un mélange viscose et angora : l’angora pour la douceur et la viscose pour éviter que le pull « poche » au niveau des coudes.

Liste des points de vente et e-shop sur 1971belgium.be

Tout pour la musique

Laine de mohair + Shetland, voilà la marque de fabrique de la griffe belge Howlin’, qui a fêté ses dix ans l’an dernier. Née dans la tête des frères Olyslager, Howlin’ joue la carte du cool scandinave, la touche funky, donc très belge, en bonus. Cet hiver, l’ocre, le bleu royal et le bordeaux jouent les premiers rôles dans ce vestiaire qui propose aussi des basiques marine, marrons ou écrus, histoire de ne pas trop bousculer les hommes plus classiques. Les noms de chaque modèle sont tous inspirés des LPs préférés de Jan et Patrick Olyslager : Birth of the Cool, par exemple, comme l'album jazz de Miles Davis. Si les pulls Howlin’ sont fabriqués dans les meilleurs ateliers d’Irlande et d’Ecosse, un gage de qualité, les autres pièces du label (écharpes, bonnets ou encore chaussettes) sont produites dans des ateliers belges. 
Le modèle à s’offrir cette saison: le pull Birth of the Cool en laine brossée à col rond, un modèle qu’on choisit dans un beau coloris orange vif. 

Liste des points de vente et e-shop sur howlinknitwear.com

 

Le prince 

Dans le registre de la maille, Christian Wijnants est le Belge le plus connu. Sa carrière a d’ailleurs commencé par là. En 2013, il a en effet remporté le Woolmark Prize, un trophée prestigieux. L’an dernier, boosté par le succès de sa griffe, le créateur a lancé le pendant masculin de son univers poétique, coloré et un brin arty. La maille, Christian Wijnants l’envisage oversized, enveloppante et joyeuse avec une absence de couture qui donne aux pulls, vestes et cardigans du label une apparence douce et ronde. Un créateur qui n’a pas peur de casser les codes, il a imaginé de très beaux jacquards aux couleurs vibrantes, à adopter sur un simple jeans ou un pantalon plus formel, mais aussi des pièces en laine bouillie, à combiner avec d’autres en satin froissé.

Le modèle à s’offrir cette saison : un pull oversized dans une jolie couleur vibrante (aubergine, orange, vert…), à porter comme l’a imaginé le créateur, « sur des maxi shorts ou des pantalons amples ». 

Infos points de vente et e-shop sur christianwijnants.com

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :

Cinq restos italiens delicioso à Liège
Nos bons plans shopping-balade
Six nouvelles adresses food à découvrir