Cinq façons d’intégrer un bureau chez soi

Devenu incontournable pour beaucoup, le télétravail nécessite de nouveaux aménagements et une adaptation de nos intérieurs. Conseils et idées pour vivre au mieux le temps de bosser à la maison.  

Par Agnès Zamboni. Photos D.R. sauf mentions contraires. |

Alors que nos intérieurs avaient tendance à s’ouvrir pour dessiner de grandes pièces à vivre sur le principe de l’open space et des lofts, le confinement, suivi de nouvelles règlementations professionnelles qui préconisent désormais le travail à la maison, a provoqué une position de repli des espaces, qui se referment pour retrouver le pouvoir de concentration. 

Karin Gintz, directrice de Vitra France: « Tous les espaces sont en mutation. Aujourd’hui, une cuisine n’est plus seulement une cuisine, les pièces deviennent multifonctionnelles : il faut pouvoir les compartimenter et bouger les meubles pour les affecter à différentes fonctions durant toute la journée et du matin au soir, cloisonner sans séparer définitivement. Il faut favoriser les éléments mobiles et polyvalents, faciles à déplacer et réinjecter des matières chaleureuses comme le textile. Parfois, il faut simplement intégrer des tables d’appoint, qui permettent de poser un ordinateur pour s’installer sur un canapé ou un fauteuil qui pourra être doté d’une tablette. Le siège de bureau et sa table de travail ne sont plus indispensables. » 

Dans les univers professionnels, le bureau est déjà dématérialisé, sur le modèle des espaces de coworking : On peut s’inspirer chez soi de cette tendance. Le travail à distance, c’est aussi la liberté de s’installer où on veut, en gérant son temps en parallèle avec des autres activités de la maison (dans la cuisine en surveillant le repas qui mijote ou les devoirs des enfants, au jardin si le temps le permet). Car personne n’a envie d’être rivé à son bureau, toute la journée. Pour prévenir les problèmes de dos, il faut penser à bouger toutes les heures et pas seulement pour boire un verre d’eau. Intégrer le travail dans la vie, c’est aussi une gageure de notre société. Par contre, il reste toujours important de s’aménager un espace personnel, même d’une petite surface, dans un coin d’une pièce.

Cinq façons d’intégrer son poste de travail

A l’écart de la vie

Dans une entrée, un couloir, une zone de dégagement et de communication ou de transition, ou même une alcôve.
L’implantation d’un bureau permet parfois d’utiliser un espace perdu et de partager l’ordinateur avec plusieurs utilisateurs. Si l’espace est étroit, on peut le meubler avec une console moins large qu’un bureau. 

Gain de place

Dans l’angle d’une pièce, le regard tourné vers le mur, il est plus facile de se concentrer et de faire le vide. Un plan de travail en forme de triangle, un bon éclairage et vous êtes prêts ! 
 

 

Jouez avec l’architecture de l’espace 

Dans un renfoncement ou une niche à la place d’une bibliothèque, la présence d’un bureau est minimisée et le siège glissé sous le plan de travail,  ou même Sous un escalier, avec des rangements en prolongement pour optimiser l’espace.

Une pièce rien que pour soi

Quelle chance ! Mais pensez à ajouter des sièges pour les rendez-vous, une table basse et des poufs …

 

Dans une pièce à vivre  

Au salon, pour éviter un aménagement façon verrue, le coin bureau doit se fondre dans les rangements, avec une tablette rabattable et repliable ou une étagère qui fait partie d’une grande bibliothèque murale. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.