Comment certains parfums deviennent mythiques ?

Parmi les parfums les plus vendus au monde, nombreux ont été élaborés au siècle passé. Certains traversent les générations et ne lassent jamais le cœur des femmes. Leur secret ? Une formule insolite, évidemment, mais également une série de facteurs qui contribuent à faire naître la légende... Démonstration à travers l’histoire et les tribulations du parfum Miss Dior.

PAR INGRID VAN LANGHENDONCK, PHOTOS D.R. |

Une histoire 

Chaque grand parfum est le fruit d’une histoire. Non pas d’un briefing marketing, comme c’est devenu souvent le cas de nos jours, mais bien d’une réelle belle rencontre, d’une histoire, ou même d’une maladresse. Des exemples ? En 1921, Gabrielle Chanel confie à Ernest Beaux la création d’un parfum qui incarne sa maison de couture. Parfumeur à la cour des tsars de Russie, Ernest Beaux lui présente alors deux séries d’échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24. Elle choisit le n°5 et lui laisse comme nom ce numéro qui “lui portera chance”. Des années plus tard, en créant Angel, Thierry Mugler voulait, lui, un parfum gourmand, qui évoquerait les odeurs de son enfance : la barbe à papa, les petits gâteaux, les chocolats et le caramel...

Quand, en 1947, Christian Dior crée son premier parfum, il est conscient qu’il s’agit d’un trait d’union entre l’univers de la mode et celui de la parfumerie, un tournant dans l’histoire de la maison de couture et le prolongement du message qu’il entend délivrer au monde en lançant sa collection New Look. Les semaines qui précèdent son premier défilé parisien, il accorde autant de soin et d’attention à l’élaboration de sa fragrance qu’aux robes Haute couture, jusqu’à trouver celle qu’il vaporisera sur ses mannequins lors de défilés, décuplant alors la surprise auprès des invitées. Au lancement de Miss Dior, il déclare : J’ai créé ce parfum pour habiller chaque femme d’un sillage de désir, et voir toutes mes robes surgir de son flacon... Oui, une légende en parfumerie se construit exactement comme dans l’Histoire : avec ses héros, ses batailles et ses citations intemporelles...

    Une formule

    Chaque parfum évoque un souvenir, un univers, et singulièrement, plus cet univers est intime à son créateur, plus le jus devient universel et traverse les générations. Pour incarner l’univers Dior et mettre la touche finale à ses créations de couture, Christian Dior plonge dans son enfance et s’inspire des jardins de sa maison de Granville, le lieu où il a grandi et lui donne ce nom en hommage à sa sœur, Catherine, surnommée Miss Dior. En 1947, c’est le parfumeur Paul Vacher qui compose ce parfum. Christian Dior voulait un parfum qui sente l’amour, contrastant avec les jus assez lourds et ambrés qui sont alors en vogue. Le jus original est un chypré vert, dans lequel on trouve des notes de tête de sauge sclarée et de bergamote qui cèdent ensuite la place à un cœur de rose, laissant un sillage chaud de mousse verte et de patchouli en note de fond...

    En 2006, François Demachy devient nez pour la Maison Dior et rafraîchit la formule ; il sera l’auteur de plusieurs réinterprétations de ce jus de légende, jusqu’à aujourd’hui où il présente la version eau de toilette de Miss Dior et y intègre le muguet : Un muguet est toujours une partition personnelle. J’ai imaginé Miss Dior autour d’une note très rosée relevée de jasmin, rafraîchie de notes vertes et mouillées. L’image est celle d’une fleur blanche perlée de rosée que l’on découvre dans un sous-bois frais et parfumé.

    Une égérie

    Quand Marylin Monroe déclare ne porter que quelques gouttes de Chanel N°5 pour dormir, elle fait exploser la légende. Associer un jus à une star vient consolider l’aura de luxe d’un parfum. On se souvient aussi du scandale provoqué par Yves Saint Laurent qui n’a pas hésité en 1971 à poser nu pour le lancement de son premier parfum pour hommes. Aujourd’hui les parfumeurs l’ont compris et les grandes maisons de luxe associent systématiquement une égérie à leurs créations. Qui ne se souvient pas d’Isabella Rossellini ondulant dans une robe corail pour Trésor de Lancôme ou l’incroyable Jerry Hall en sirène sexy portant son flacon d’Angel de Mugler ?

    Cela en devient même un élément capital de la stratégie au moment du lancement. À l’exemple de Dior qui a singulièrement rajeuni son jus Miss Dior, et organisé son relancement en y associant depuis 2011 le visage de Natalie Portman. Dans des clips de campagne tournés entre autres par Sofia Coppola ou Anton Corbijn, elle interpelle sur la force de l’amour : Et vous, que feriez-vous par amour ? L’actrice incarne ici précisément la demoiselle Dior, jeune, intrépide et passionnée... Une construction mentale, une incarnation du parfum qui draine les fans vers les points de vente dans un premier temps, mais qui laissera également sur le long terme une empreinte indélébile.

    Découvrez en images l'évolution du flacon Dior depuis sa création :

    Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

    Lire aussi :