Et si les selfies nous faisaient vieillir ?

Ordinateurs, smartphones, tablettes, télévisions... Nos yeux sont en permanence rivés sur des écrans dégageant une lumière bleue qui peut accélérer le vieillissement cutané.

PAR OLIVIA ROKS. PHOTOS D.R. |

Aujourd’hui, quand on parle d’agression et de vieillissement de la peau, la pollution est indéniablement montrée du doigt. Les effets visibles de celle-ci sont multiples : dilatation des pores, peau plus grasse, stress oxydant, taches brunes, déshydratation, fragilité, peau rêche au toucher... La solution à tous ces maux nous vient d’Asie, où se développent des gammes de plus en plus efficaces en matière de soins anti-pollution.

Une onde lumineuse naturelle

À travers ces cosmétiques, les stress environnementaux et la lumière bleue sont désignés comme principaux responsables de ces agressions. Mais de quoi parle-t-on ? Qu’est-ce qu’est la lumière bleue ? Appelée également lumière à haute énergie visible, c’est une onde de lumière de couleur bleue à violette émise naturellement par le soleil, mais aussi (et surtout) par certains appareils connectés, comme les smartphones ou les tablettes. C’est l’onde lumineuse la plus visible et sa fréquence n’est dépassée que par les rayons UV, les rayons X et les rayons gamma.

Lumière bénéfique, mais pas que...

Selon des recherches issues des laboratoires d’Estée Lauder, l’exposition à la lumière bleue pendant la journée a des effets à la fois bénéfiques et nocifs. Au cours de la journée, elle contribue à réguler le rythme circadien naturel de l’organisme et permet donc de stimuler la concentration, la mémoire, la fonction cognitive et l’humeur. Mais la lumière bleue du soleil peut également provoquer des dommages sur la peau liés aux radicaux libres. Il est donc nécessaire de se protéger contre cette agression environnementale pour prévenir les signes de vieillissement prématuré.

Par contre, le soir, l’exposition à la lumière bleue artificielle (venue de nos écrans) peut faire penser à votre organisme que vous êtes encore en journée et donc, perturber votre horloge biologique et augmenter le stress oxydatif.

"Avec la prolifération des écrans, la recherche scientifique révèle que l’augmentation spectaculaire de la pollution lumineuse, sous forme de lumière bleue, est nocive pour notre organisme. Elle perturbe notre rythme biologique et entrave les processus naturels
de réparation du corps, avec pour conséquence d’accélérer son vieillissement..."
, confie le docteur Nadine Pernodet, vice-présidente de la Skin Biology & Bio Actives chez Estée Lauder.

Protéger et guérir

Il n’est donc pas anodin de se protéger de cette lumière. Raphaël, spécialiste beauté chez Senteurs d’Ailleurs: "Premièrement, de manière mécanique, à l’aide de lunettes possédant un filtre anti-lumière bleue, ou encore en activant sur nos écrans le mode anti-lumière bleue le soir venu. Vient ensuite la protection chimique. Optez pour des cosmétiques avec des actifs clés pour combattre les agressions quotidiennes. Retenez-en les ingrédients essentiels, comme les antioxydants (la vitamine E principalement) et la vitamine C et dirigez vos achats vers les produits en contenant."

Notre sélection de soins anti-pollution :

Lire aussi :